Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Depuis le 23 décembre, la Région wallonne met une brochure concernant les PTP à la disposition des administrations, pouvoirs publics, communes, provinces, CPAS, asbl etassociations de fait. Ce document explique les conditions et la procédure d’embauche de chômeurs peu qualifiés sous contrat de transition professionnelle. Accessibleégalement, un numéro vert spécifique : le 0800-24567 (à l’administration centrale du Forem).
Les modalités de mise en oeuvre prévues par les arrêtés pris par le Gouvernement wallon1 en novembre sont les suivantes :
n la part du salaire prise en charge par la Région, remboursée à l’employeur par le Forem, est de 14.000 francs par mois pour un travailleur occupé au moins àmi-temps, et de 24.000 francs à partir d’un 3/4 temps. Si l’employeur relève d’une compétence de la Communauté française, cette dernière et la Régionprennent chacune à leur charge la moitié de ces sommes, soit 7.000 et 12.000 francs. La quote-part du fédéral est payée au travailleur par le truchement des caissesde paiement des allocations de chômage.
> Les demandes à introduire auprès du Ministère de la Région Wallonne seront soumises à plusieurs avis : services régionaux d’inspection del’administration de l’emploi, Comité subrégional (CSEF), commission ad hoc réunissant les ministres chargés des matières traitées. Une procéduredifférente est prévue pour les demandes introduites par la Région et par les Communautés française et germanophone.
> Les travailleurs ne doivent pas obligatoirement être occupés à temps partiel, contrairement à ce que le Gouvernement avait initialement prévu pour leurpermettre de préparer leur retour sur le marché de l’emploi à l’issue du contrat. Des actions de formation complémentaire ou de recherche d’emploi sont cependantaccessibles aux personnes qui ne sont pas occupées à temps plein.
Des financements ont déjà été prévus par certains départements pour des activités déterminées (dans le cadre de contratséventuellement soumis à des modalités spécifiques).
> Soutien à la transformation d’asbl en sociétés à finalité sociale et information sur l’économie sociale.
> Tourisme : activités d’information et d’administration.
> Fouilles archéologiques et rénovation de vestiges.
> Services aux personnes âgées et aux handicapés des communes, stewards urbains.
> Entretien par la Région wallonne des réseaux routier et fluvial.
> Secteur du logement et aide des CPAS aux personnes âgées et aux familles.
> Centres sportifs : entretien, maintenance et accueil.
> Jeunesse, éducation, tourisme, secteur social et sport en Communauté germanophone.
1 Cabinet du ministre de l’emploi et de la formation J.-Cl. Van Cauwenberghe, av. Gouverneur Bovesse 29 à 5100 Jambes, tél. : 081/32 67 11, fax : 081/32 67 64. Décret du 18juillet 97 (M.B. du 9 août 97) et Arrêté du Gouvernement wallon du 18 juillet 97 (M.B. du 3 décembre 97).

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)