Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Les migrants, acteurs de la politique de développement ?

Le 17 juillet dernier, le ministre de la Coopération au développement, Armand De Decker, de retour de Rabat où il participait à la conférence eurafricaine surles migrations, rencontrait les diasporas de Belgique. Par diasporas, il faut entendre les représentants d’associations de ressortissants originaires du sud. Autour de la table, oncomptait principalement des Africains, quelques Marocains mais peu d’Asiatiques ou de Sud-Américains. Le public visé était clairement les Africains dont les pays sontprioritaires en matière de coopération1.

24-08-2006 Alter Échos n° 212

Le 17 juillet dernier, le ministre de la Coopération au développement, Armand De Decker, de retour de Rabat où il participait à la conférence eurafricaine surles migrations, rencontrait les diasporas de Belgique. Par diasporas, il faut entendre les représentants d’associations de ressortissants originaires du sud. Autour de la table, oncomptait principalement des Africains, quelques Marocains mais peu d’Asiatiques ou de Sud-Américains. Le public visé était clairement les Africains dont les pays sontprioritaires en matière de coopération1.L’objectif de la rencontre était double : présenter aux membres des diasporas du sud divers projets défendus par le SPF Coopération au développement etlancer un processus de consultation de ces derniers afin de glaner des suggestions et surtout s’acquérir leur participation dans des projets de développement. Un mot d’ordre: que la migration cesse d’être une obligation pour devenir un choix….L’actualité récente a démontré l’urgence de la question. En trois jours, du 18 au 20 août, pas moins de 1300 boat people avaient atteint lescôtes espagnoles. Convaincu que la politique de développement peut contribuer à a...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

nathalieD

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)