Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Jeunesse (Aide à la)

Les leçons de solidarité de Madame Leroy, institutrice

Confrontée à l’extrême pauvreté durant sa carrière d’institutrice maternelle à l’école Cobaux de Charleroi, Catherine Leroy a toujoursenseigné le partage et la solidarité.

29-10-2010 Alter Échos n° 304

Confrontée à l'extrême pauvreté durant sa carrière d'institutrice maternelle à l'école Cobaux de Charleroi, Catherine Leroy a toujours enseigné le partage et la solidarité. Retraitée depuis deux ans, elle retourne chaque semaine à l'école pour jouer la mamie lecture.
Ses collègues la surnomment Madame Casimir, pour sa bonne humeur à toute épreuve et sa générosité débordante. « Sauf que l'écoleCobaux, ce n'est pas vraiment l'île aux enfants », plaisante-t-elle avec un sourire chargé de tristesse. Familles sans papiers, mères célibataires au chômage,parents toxicomanes, maltraitance... à vrai dire, le scénario tient plus des frères Daerden que de Walt Disney.
Coquette, la soixantaine, Catherine Leroy m'a fixé rendez-vous à La Terrasse, un café confortable qu'elle aime fréquenter en face du Palais des Beaux-Artsde Charleroi. Charleroi, elle connaît comme sa poche. Elle y est née. Elle y a travaillé toute sa vie. Quarante ans de bons et loyaux services à l'école maternelleCobaux. À l'origine, m'explique-t-elle, c’était une école pilote, un établissement à la pointe de la pédagogie. « Les parents étaientfiers d'y mettre leurs enfants. » Puis, les usines ont fermé, les riches ont fui le centre-ville. « J'ai vu la situation se dégrader au fil du temps. Ces dernièresannées, j'ai constaté que même des parents qui travaillent ne parviennent plus toujours à joindre les deux bouts. C'est ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Sandrine Warsztacki

Sandrine Warsztacki

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)