Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Jeunesse (Aide à la)

Les droits de l’enfant en difficulté face à la crise

Il y a peu, la CODE (Coordination des ONG pour les droits de l’enfant) publiait une étude consacrée à l’impact de la crise sur les droits de l’enfant en Belgique: «Sale temps pour les enfants». Le bilan est assez sombre mais refuse de laisser place au pessimisme.

Il y a peu, la Coordination des ONG pour les droits de l’enfant (CODE) publiait une étude consacrée à l’impact de la crise sur les droits de l’enfant en Belgique: «Sale temps pour les enfants». Le bilan est assez sombre mais refuse de laisser place au pessimisme.Depuis la crise de 2008, de plus en plus de familles plongent dans la précarité. Les mesures d’austérité réduisant les dépenses dans les services publics n’arrangent pas les choses. Parmi les catégories vulnérables, ce sont les enfants les plus touchés. En Belgique, près d’un enfant sur cinq vit dans la pauvreté, c’est-à-dire 424.000 enfants pauvres sur 2.214.156 enfants de 0 à 17 ans. D’après l’Unicef, cela fait de la Belgique l’un des pays qui ont «des taux de pauvreté infantile les plus élevés d’Europe». Si les effets de la crise sont indéniables, «Sale temps pour les enfants», étude publiée par la CODE en février 2016, souligne que d’autres pays européens, comme la Pologne, la Slovaquie ou la Norvège, sont parvenus à limiter la pauvreté des enfants, preuve qu’il est possible de trouver des solutions pour protéger les droits de l’enfant.27% des enfants ne partent jamais en vacancesL’étude se positionne dans la perspective de la Convention relative aux droits de l’enfant de 1989, d’application en Belgique depuis 1992. Cette convention est divisée en trois catégories principales interdépendantes: les enfants ont droit ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Il y a peu, la Coordination des ONG pour les droits de l’enfant (CODE) publiait une étude consacrée à l’impact de la crise sur les droits de l’enfant en Belgique: «Sale temps pour les enfants». Le bilan est assez sombre mais refuse de laisser place au pessimisme.Depuis la crise de 2008, de plus en plus de familles plongent dans la précarité. Les mesures d’austérité réduisant les dépenses dans les services publics n’arrangent pas les choses. Parmi les catégories vulnérables, ce sont les enfants les plus touchés. En Belgique, près d’un enfant sur cinq vit dans la pauvreté, c’est-à-dire 424.000 enfants pauvres sur 2.214.156 enfants de 0 à 17 ans. D’après l’Unicef, cela fait de la Belgique l’un des pays qui ont «des taux de pauvreté infantile les plus élevés d’Europe». Si les effets de la crise sont indéniables, «Sale temps pour les enfants», étude publiée par la CODE en février 2016, souligne que d’autres pays européens, comme la Pologne, la Slovaquie ou la Norvège, sont parvenus à limiter la pauvreté des enfants, preuve qu’il est possible de trouver des solutions pour protéger les droits de l’enfant.27% des enfants ne partent jamais en vacancesL’étude se positionne dans la perspective de la Convention relative aux droits de l’enfant de 1989, d’application en Belgique depuis 1992. Cette convention est divisée en trois catégories principales interdépendantes: les enfants ont droit ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Marie Jauquet

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)