Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Le Conseil européen de Vienne accouche d’un “Pacte pour l’emploi””

21-12-1998 Alter Échos n° 43

Le Sommet des chefs d’état et de gouvernement qui a clôturé la présidence autrichienne de l’Union européenne s’est tenu à Vienne, les 11 et 12décembre derniers 1. Comme prévu, il n’a pas débouché sur des décisions importantes ; il s’agissait plutôt de célébrer la future naissance sansdouleur de l’Euro et de déblayer le terrain des négociations de 1999. Le Conseil a ainsi rappelé sa détermination de parvenir à un accord global sur l’Agenda 2000(réforme des Fonds structurels, ressources de l’Union, élargissement à l’est) lors du Sommet de Bruxelles, les 24 et 25 mars 1999. Sur le terrain de l’emploi, le Conseileuropéen a décidé de rebaptiser «Pacte pour l’emploi» la stratégie européenne de coordination des politiques pour l’emploi. Dans les faits, rien nechange sinon que le Conseil veut «renforcer» ce processus grâce aux mesures suivantes :
n la définition de nouveaux objectifs vérifiables ;
n la fixation d’échéances claires, aux niveaux européen et national ;
n l’utilisation d’indicateurs communs afin de créer une base statistique cohérente ;
n la promotion d’une participation accrue des partenaires sociaux.
Les Lignes directrices pour l’emploi 1999 2, telles que révisées le 1er décembre par le Conseil conjoint Travail et Affaires sociales / Economie et finances, ontété approuvées par les chefs d’état et de gouvernement. Les amendements apportés au projet de la Commission incitent particulièrement les Etats membres, lorsde la révision de leurs plans d’action nationaux, à :
n promouvoir l’intégration de l’objectif d’égalité entre hommes et femmes dans tous les volets des lignes directrices ;
n concrétiser la notion d’apprentissage tout au long de la vie, notamment en fixant un objectif national pour les participants bénéficiant de telles mesures,
n exploiter pleinement le potentiel des secteurs des services, de l’environnement et des technologies de l’information ;
n créer un climat permettant aux entreprises, et plus particulièrement aux PME, de se développer ;
n réexaminer les systèmes d’avantages fiscaux et d’allocations pour encourager les chômeurs et les inactifs à accepter un emploi ou une formation, et les employeursà créer de nouveaux emplois ;
n aider les travailleurs âgés à participer davantage à la vie professionnelle ;
n encourager l’insertion sociale et l’égalité des chances pour les groupes défavorisés. Les Lignes directrices pour 1999 seront formellement adoptées – endébut d’année – par une résolution du Conseil.
1 Les Conclusions de la Présidence (réf. D/98/12) sont disponibles auprès du Conseil, rue de la Loi 175 à 1048 Bruxelles ou sur Internet : http://www.europa.eu.int/rapid/cgi/rapcgi.ksh
2 Voir AE n°39 du 26 octobre 98 p. 5.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)