Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

"Si les progrès ont été appréciables dans certains domaines depuis Lisbonne, les déceptions – réelles – n'ont pas manqué"1. RomanoProdi, le président de la Commission européenne, ne fait pas preuve d'autosatisfaction à un bon mois du sommet de Stockolm du mois de mars malgré les progrèsindéniables accomplis par l'Europe en matière d'emploi. Et le président en exercice de reconnaître que "le taux d'emploi global en Europe est loin d'atteindre les objectifsfixés à Lisbonne et l'on n'a pas fait assez pour arrêter des objectifs correspondants au niveau national".Le rapport sur l'Emploi en Europe 2000 publié par la Commission en décembre dernier ne dit pas autre chose2. Au rayon des bonnes nouvelles, il indique que les performances enmatière d'emploi se sont améliorées significativement en 1999 (année pour laquelle on dispose de données complètes). Quelque 2,1 millions d'emplois ontété créés notamment dans les secteurs nécessitant de hautes qualifications et le taux d'emploi est monté à 62,1%. Les femmes semblent être lesprincipales bénéficiaires de la forte croissance de l'économie continentale. En fait, au cour...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)