Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Faisant suite de la présentation au public du Relais social1 (voir AE n° 82, p. 14), les acteurs de terrain2, accompagnés du ministre Detienne, ont signé la charte defonctionnement de cette aide sociale et médicale à la population du grand Charleroi. Un bâtiment entièrement rénové a été mis à ladisposition du Relais social par le Fonds du Logement des Familles nombreuses de Wallonie.L’équipe se compose de sept travailleurs sociaux "urgentistes" à laquelle il faut ajouter un psychologue et un assistant social qui viendront la compléter selon lesbesoins.âa zone de couverture du Relais social comprend dix communes : Aiseau-Presles, Anderlues, Chapelle-lez-Herlaimont, Charleroi, Châtelet, Courcelles, Fleurus, Fontaine-l’Evêque,Pont-à-Celles et Thuin, soit ± 370.000 habitants.En 2000, parmi les 990 interventions, 50% concernaient des demandes d’hébergement d’urgence. D’autre part, plus de la moitié des demandeurs n’étaient pasconnus des CPAS locaux.L’accueil de nuit sera dorénavant mieux assuré avec le dortoir des sans-logis de Lodelinsart (avec trois éducateurs et un assistant social) qui ouvrira ses portes toutel’année, à partir du 1er juin ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Agence Alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)