Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Faisant suite de la présentation au public du Relais social1 (voir AE n° 82, p. 14), les acteurs de terrain2, accompagnés du ministre Detienne, ont signé la charte defonctionnement de cette aide sociale et médicale à la population du grand Charleroi. Un bâtiment entièrement rénové a été mis à ladisposition du Relais social par le Fonds du Logement des Familles nombreuses de Wallonie.
L’équipe se compose de sept travailleurs sociaux “urgentistes” à laquelle il faut ajouter un psychologue et un assistant social qui viendront la compléter selon lesbesoins.
âa zone de couverture du Relais social comprend dix communes : Aiseau-Presles, Anderlues, Chapelle-lez-Herlaimont, Charleroi, Châtelet, Courcelles, Fleurus, Fontaine-l’Evêque,Pont-à-Celles et Thuin, soit ± 370.000 habitants.
En 2000, parmi les 990 interventions, 50 % concernaient des demandes d’hébergement d’urgence. D’autre part, plus de la moitié des demandeurs n’étaient pasconnus des CPAS locaux.
L’accueil de nuit sera dorénavant mieux assuré avec le dortoir des sans-logis de Lodelinsart (avec trois éducateurs et un assistant social) qui ouvrira ses portes toutel’année, à partir du 1er juin 2001. Il vient en complément des capacités des services Ulysse avec leurs 12 lits (1.702 personnes y ont étéhébergées en 272 nuits), de “Triangle”, maison d’accueil, et du Dortoir. Le CPAS, en collaboration avec le centre hospitalier Vincent Van Gogh de Marchienne, et via unesubsidiation du ministre Picqué dans le cadre des contrats sur les grandes villes, a participé à la mise sur pied de quatre lits sociosanitaires. L’accueil de nuit seraréservé aux personnes cumulant la situation de sans-abri avec des problèmes de santé, et tout particulièrement de santé mentale, de toxicomanie, de violence,en bref, les exclus du système actuel.
¶e Relais social sera dirigé par Suzanne Huygens, coordinatrice, Annie Lison, coordinatrice adjointe, Jean-Marie Laine, représentant du secteur associatif, Carla Ronzanisecrétaire.
1. Le Relais social, bd Jacques Bertrand 10 à 6000 Charleroi, tél. : 071 50 67 31. Contact : Suzanne Huygens, coordinatrice.
2. Les signataires de la charte sont : Thierry Detienne ministre, Carolo rue, Coordination drogue, Ulysse, le Dispositif d’urgence sociale du CPAS, le Dortoir, le SAS (Structure d’accueilsocio-sanitaire), le parquet du procureur du Roi, AIS Charleroi Logement, AJMO, la Bastide Blanche (accueil d’urgence Châtelet), Comme chez nous, la Croix-Rouge de la région deCharleroi, le Cygne (AMO), le Figuier (Marcinelle), le Fonds du logement des familles nombreuses de Wallonie, ICAR Wallonie Charleroi, Ilot (Jumet), la Maison maternelle (Wanfercée-Baulet), LaPioche centre de santé mentale (Marchienne-au-Pont), Promotion Famille, Sans-Abri Castors, Service Droit des Jeunes, Solidarités Nouvelles, Trempoline (Châtelet) et la maisond’accueil le Triangle (Mont-sur-Marchienne).

Agence Alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)