Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Fondation de Dublin : intérim, inégalités de traitement et accès à l'emploi"

10-06-2002 Alter Échos n° 122

Il n’y avait plus eu de longue date d’étude européenne d’envergure sur le travail intérimaire. Ce n’est plus le cas, avec la publication, le 28 mai, de “Temporary agency workin the European Union” par la Fondation de Dublin, un centre de recherches européen géré par la Commission et les partenaires sociaux.1 Les principaux aspects de l’intérimy sont décortiqués et comparés : social, économique, législatif, etc.
Il apparaît ainsi que globalement en Europe, le travail intérimaire n’offre pas d’avantages par rapport aux autres formes d’emploi flexible, y compris en termes de passage vers un emploifixe. En fait, il donne même moins de sécurité, du fait des changements fréquents de lieu de travail, et de la division en deux de la responsabilité de l’employeur.Mais en termes de santé et de sécurité au travail, l’intérim ne semble pas pire que les autres secteurs, si ce n’est dans deux pays : la Belgique et la France. En ce quiconcerne le véritable objet de l’étude, l’égalité de traitement entre les intérimaires et les travailleurs de la firme qui recourt à l’intérim –principe inscrit dans la plupart des législations nationales –, la situation est loin d’être satisfaisante, et moins encore en termes de salaire qu’en termes de conditions detravail… Les intérimaires sont de plus exclus des systèmes de prime et de valorisation de l’ancienneté.
Pour ce qui est du rapport entre intérim et insertion, le rapport établit qu’il n’y a aucune recherche qui prouve que l’intérim est un bon marchepied vers l’emploi pour leschômeurs. Certes, on relève quelques expériences réussies, mais les partenariats entre l’intérim et d’autres acteurs des politiques d’emploi ne sont jamaisévalués d’une manière convaincante… Les dispositifs comme l’intérim d’insertion à la belge sont qualifiés de “solutionsdésespérées pour des problèmes désespérés”. Malgré cette absence de résultats, le secteur de l’intérim resteintéressé par ces opérations qui leur offrent des occasions de montrer l’intérim comme quelque chose de socialement plus acceptable.
1 Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail. L’étude peut être consultée et téléchargée gratuitement surhttp://www.eurofound.ie ou commandée via ce site Web.

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)