Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest Impression
Justice
À Anvers, le Family Justice Center rassemble différents services impliqués dans les questions de violences intrafamiliales. Crédit: Family Justice Center

Family Justice Center : stop à la violence intrafamiliale

Alter Échos n° 460 24 janvier 2018 Aubry Touriel

À Anvers, un Family Justice Center a vu le jour en juin 2016. Concept venu des États-Unis, c’est un lieu qui rassemble la plupart des services d’aide aux victimes de violence intrafamiliale. Et le système fait des adeptes dans le reste de la Belgique.

«Vous ne pouvez pas imaginer ce qu’on voit ici», lance Davy Simons, responsable du service violence intrafamiliale au Family Justice Center d’Anvers.

Quand quelqu’un est victime de violence intrafamiliale, il/elle peut se rendre auprès de plusieurs endroits pour témoigner, dont la police, un CPAS, un Centre pour le bien-être général (Centru...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Commandez votre exemplaire en ligne et/ou consultez nos offres d'abonnement ! La revue Alter Échos est également disponible à la vente en librairie. Vous êtes déjà abonné à notre édition numérique ? Connectez-vous pour accéder à l'ensemble de nos contenus ! Soutenez un projet de presse indépendant & critique ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous...

En savoir plus

À Anvers, un Family Justice Center a vu le jour en juin 2016. Concept venu des États-Unis, c’est un lieu qui rassemble la plupart des services d’aide aux victimes de violence intrafamiliale. Et le système fait des adeptes dans le reste de la Belgique.

«Vous ne pouvez pas imaginer ce qu’on voit ici», lance Davy Simons, responsable du service violence intrafamiliale au Family Justice Center d’Anvers.

Quand quelqu’un est victime de violence intrafamiliale, il/elle peut se rendre auprès de plusieurs endroits pour témoigner, dont la police, un CPAS, un Centre pour le bien-être général (Centru...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Commandez votre exemplaire en ligne et/ou consultez nos offres d'abonnement ! La revue Alter Échos est également disponible à la vente en librairie. Vous êtes déjà abonné à notre édition numérique ? Connectez-vous pour accéder à l'ensemble de nos contenus ! Soutenez un projet de presse indépendant & critique ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous...

Pssssttt, cher.chère visiteur.euse du site d’Alter Échos !!!

Sache que ta présence sur notre site nous réjouit. Sache aussi que nous sommes heureux que vous soyez si nombreux.ses à nous suivre sur le web. Nous avons choisi de mettre en accès libre une grande partie de nos articles … pour le partage & pour répondre à notre mission d’éducation permanente. Mais produire une information de fond & de qualité implique un coût. Soutenez-nous ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous…

A la Une