Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

Du « X » wallon à une série sur le chômage, il n'y a qu'un pas

Lorsque vous lirez ces lignes, cela fera déjà quelques jours que l’humoriste Dominique Watrin en aura lancé une bien bonne sur les ondes de « La Première » radio. Au cours de l’émission « On n’est pas rentré » du 9 septembre 2013, le chroniqueur a en effet trouvé un usage pas si bête que cela pour les 120 millions d’euros octroyés par l’Union européenne à la Belgique afin de lutter contre le chômage des jeunes : créer un film porno wallon, ou les croupes des actrices seraient labellisées blanc-bleu belge ». Quant aux rôles de jeunes premiers, Watrin les imaginait tenus par de frais sidérurgistes du cru, bien au fait des bassins wallons.

13-09-2013 Alter Échos n° 365

Lorsque vous lirez ces lignes, cela fera déjà quelques jours que l’humoriste Dominique Watrin en aura lancé une bien bonne sur les ondes de « La Première » radio. Au cours de l’émission « On n’est pas rentré » du 9 septembre 2013, le chroniqueur a en effet trouvé un usage pas si bête que cela pour les 120 millions d’euros octroyés par l’Union européenne à la Belgique afin de lutter contre le chômage des jeunes : créer un film porno wallon, ou les croupes des actrices seraient labellisées blanc-bleu belge ». Quant aux rôles de jeunes premiers, Watrin les imaginait tenus par de frais sidérurgistes du cru, bien au fait des bassins wallons.

Si ce billet nous a bien fait rire malgré son côté scabreux, il nous a aussi fait penser à une autre information qui nous était arrivée en provenance de la RTBF (et d’Actiris, soyons de bon compte), au rayon emploi, il y a quelques mois de cela. Souvenez-vous, c’était début juillet, moment où la douce indolence des étés tropicaux belges commençait tout doucement à vous gagner. Quelques quotidiens s’étaient fait l’écho, dans leurs éditions web, d’une initiative pour le moins amusante : la création d’une émission de téléréalité appelée à être diffusée sur la RTBF. Son nom : « Je veux ce joooooob ». Son principe : permettre à plusieurs candidats de trouver le job idéal.

Franchement, à l’instar du porno wallon, on a d’abord cru à une blague. D’autant qu’Actiris semblait aussi empêtré dans l’affaire, dans un rôle de guest-star pour le moins particulier. Le service régional était censé avoir diffusé l’appel à candidature auprès de sa base de données de demandeurs d’emploi. Et puis au fil des heures, on s’est rendu compte que tout cela était vrai… On ne fera la morale à personne, d’autant que le projet semble suspendu pour l’heure. Chacun se débrouille comme il peut finalement. Mais bon, dans une région comme Bruxelles où le taux de chômage flirte avec les 20 % – ou les dépasse carrément – depuis des années, une idée comme celle-là en dit long sur le désespoir de certains face à la situation. Et sur le manque de solutions.

Aussi, pour ne pas virer cynique et suivre le mouvement, Alter Échos a décidé de se lancer à son tour dans le format audiovisuel centré sur l’emploi : la série. Mais sous forme d’articles bien sûr. Dédiée au chômage, elle se penchera sur les convulsions qui agitent ce dossier depuis des années. Enjeux, acteurs anciens et nouveaux, on essaiera d’y voir clair. Et on vous promet de revenir sur « Je veux ce joooooob », si d’aventure le projet devait être réactivé à la faveur de l’engourdissement hivernal. Allez, tous ensemble : « Je veux cette sériiiiie » !

PS : Si le cœur vous en dit, voici le lien vers le podcast de l’émission d’ « On est pas rentré » du 9 septembre 2013. Le billet de Dominique Watrin débute vers 2080 : http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1851801&e=

La réforme du chômage pour les nuls

horsseriechomageDégressivité des allocations, activation des plus des 50 ans, activation des personnes handicapées…Lire notre Hors série

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)