Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Secteurs (autres)

Des associations de femmes privées de leurs subsides

Début du mois de juillet, l’Institut pour l’Egalité des Hommes et des Femmes a annoncé ne plus pouvoir accorder de subsides ponctuels aux projets visant à promouvoir l’égalité hommes-femmes. Les associations sont en colère. Elles pointent la responsabilité du gouvernement mais certaines s’interrogent également sur la responsabilité de l’IEFH dans cette décision.

Les associations qui œuvrent pour l’égalité hommes-femmes devront se serrer la ceinture.

Début du mois de juillet, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes (IEFH) a annoncé ne plus pouvoir accorder de subsides ponctuels aux projets visant à promouvoir l’égalité hommes-femmes. Les associations sont en colère. Elles pointent la responsabilité du gouvernement, mais certaines s’interrogent également sur la responsabilité de l’IEFH dans cette décision. 
6 juillet 2016. Le secteur associatif profite des premiers jours de l’été après une année chargée. Mais un communiqué laconique provenant de l’Institut pour l’égalité des hommes et des femmes vient casser l’ambiance estivale. Celui-ci annonce qu’à partir du 1er janvier 2017, il n’octroiera plus de subsides destinés à des projets relatifs à l’égalité de genre. Raison évoquée: les mesures d’économie qui touchent toutes les institutions publiques. De plus, l’Institut communique qu’il ne pourra plus réagir positivement aux demandes de subvention en raison d’un budget prévu pour les subsides 2016 complètement épuisé.
L’Institut mettait, jusqu’à présent, une partie de son budget à disposition pour subventionner des associations et des projets à court et à moyen terme visant à promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et à lutter contre la discrimination de genre, comme des colloques, des journées ou des prospectus de sensibilisation. En 2014, environ 50 projets ponctuels avaient bénéficié d’un soutien. «Cette mes...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Début du mois de juillet, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes (IEFH) a annoncé ne plus pouvoir accorder de subsides ponctuels aux projets visant à promouvoir l’égalité hommes-femmes. Les associations sont en colère. Elles pointent la responsabilité du gouvernement, mais certaines s’interrogent également sur la responsabilité de l’IEFH dans cette décision. 
6 juillet 2016. Le secteur associatif profite des premiers jours de l’été après une année chargée. Mais un communiqué laconique provenant de l’Institut pour l’égalité des hommes et des femmes vient casser l’ambiance estivale. Celui-ci annonce qu’à partir du 1er janvier 2017, il n’octroiera plus de subsides destinés à des projets relatifs à l’égalité de genre. Raison évoquée: les mesures d’économie qui touchent toutes les institutions publiques. De plus, l’Institut communique qu’il ne pourra plus réagir positivement aux demandes de subvention en raison d’un budget prévu pour les subsides 2016 complètement épuisé.
L’Institut mettait, jusqu’à présent, une partie de son budget à disposition pour subventionner des associations et des projets à court et à moyen terme visant à promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et à lutter contre la discrimination de genre, comme des colloques, des journées ou des prospectus de sensibilisation. En 2014, environ 50 projets ponctuels avaient bénéficié d’un soutien. «Cette mes...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Début du mois de juillet, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes (IEFH) a annoncé ne plus pouvoir accorder de subsides ponctuels aux projets visant à promouvoir l’égalité hommes-femmes. Les associations sont en colère. Elles pointent la responsabilité du gouvernement, mais certaines s’interrogent également sur la responsabilité de l’IEFH dans cette décision. 
6 juillet 2016. Le secteur associatif profite des premiers jours de l’été après une année chargée. Mais un communiqué laconique provenant de l’Institut pour l’égalité des hommes et des femmes vient casser l’ambiance estivale. Celui-ci annonce qu’à partir du 1er janvier 2017, il n’octroiera plus de subsides destinés à des projets relatifs à l’égalité de genre. Raison évoquée: les mesures d’économie qui touchent toutes les institutions publiques. De plus, l’Institut communique qu’il ne pourra plus réagir positivement aux demandes de subvention en raison d’un budget prévu pour les subsides 2016 complètement épuisé.
L’Institut mettait, jusqu’à présent, une partie de son budget à disposition pour subventionner des associations et des projets à court et à moyen terme visant à promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et à lutter contre la discrimination de genre, comme des colloques, des journées ou des prospectus de sensibilisation. En 2014, environ 50 projets ponctuels avaient bénéficié d’un soutien. «Cette mes...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Manon Legrand

Manon Legrand

Coordinatrice Alter Échos, journaliste (social, logement, environnement)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)