Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

CPAS de La Louvière : un service d’aide et de maintien à domicile avec les titres-services

En 2002, grâce aux crédits de la Fondation Roi Baudouin, le CPAS de La Louvière1 faisait réaliser par la société de sondage Sonecom une étudesociologique auprès de 500 familles afin de déterminer les besoins de la population par rapport à l’offre du service social, en matière d’aide et de maintienà domicile. En première position, figuraient tous les besoins liés au logement2. Conscient de la demande croissante et de l’impossibilité de son serviced’aides ménagères à y répondre, le CPAS décidait de modifier son fonctionnement. L’arrivée des titres-services3 lui en offrel’opportunité.

28-07-2005 Alter Échos n° 148

En 2002, grâce aux crédits de la Fondation Roi Baudouin, le CPAS de La Louvière1 faisait réaliser par la société de sondage Sonecom une étude sociologique auprès de 500 familles afin de déterminer les besoins de la population par rapport à l’offre du service social, en matière d’aide et de maintien à domicile. En première position, figuraient tous les besoins liés au logement2. Conscient de la demande croissante et de l’impossibilité de son service d’aides ménagères à y répondre, le CPAS décidait de modifier son fonctionnement. L’arrivée des titres-services3 lui en offre l’opportunité.

Agréé depuis le 1er juillet 2003, par la Région wallonne, le nouveau service d’aides ménagères du CPAS de La Louvière est entré en fonction le 1er septembre. Il a reçu l’agrément pour huit aides ménagères équivalent temps-plein. Deux travaillent à temps-plein, trois autres viennent d’être engagées à mi-temps4. « Elles viennent de terminer une formation d’une semaine qui reprenait la déontologie de l’aide ménagère,le respect de certaines règles dans le domaine du nettoyage », souligne Cécile Massarczyk, assistante sociale en charge du service5.

À la différence du service précédent, qui ne s’adressait qu’aux personnes âgées, malades ou handicapées, le CPAS a voulu un service quisoit accessible à toute la population louviéroise : « Il s’adresse donc aussi aux personnes ou couples actifs et...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)