Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#Covid-19 / Social

Corona : suspension « temporaire » des contrôles GRAPA

19-03-2020
Affiche du Gang des Vieux en Colère, mobilisé contre la Grapa

C’est l’un des effets « positifs » de la crise du coronavirus. Plusieurs mesures sont suspendues par impossibilité pratique de les poursuivre, ou en vue de limiter les dégâts de la crise sanitaire, notamment envers les personnes les plus précarisées. Procédures de coupures de gaz et d’électricité, expulsions domiciliaires, contrôle des chômeurs,… Et dernière mesure temporaire annoncée à l’heure où nous bouclons ce numéro : le contrôle des bénéficaires de la GRAPA. 

C’est un grand soulagement pour les bénéficiaires pour lesquels la procédure de contrôle actuelle était déjà une source majeure de stress. En raison de la nouvelle procédure de contrôle (par des facteurs !, ndlr) en vigueur depuis le 1er juillet, les bénéficiaires de la GRAPA sont sévèrement limités dans leur vie privée et leur liberté de mouvement“, a réagi le Belgian Anti-Poverty Network
“Les personnes âgées de 65 ans qui vivent dans la pauvreté sont le groupe le plus exposé au virus Corona. Le taux de mortalité est supérieur à 4 % pour les plus de 60 ans et estimé à 15 % pour les plus de 80 ans. C’est pourquoi nous considérons qu’il est essentiel de minimiser les contacts inutiles et ainsi de mettre fin aux contrôles sociaux des bénéficiaires”, avaient écrit plusieurs organisations dont le BAPN, le Gang des vieux en colère, la Fédération des Maisons Médicales ou encore la Ligue des droits humains, aux ministres début de semaine. Leur demande a été entendue.
La Grapa est une allocation d’aide sociale accordée aux plus de 65 ans qui se substitue au revenu d’intégration sociale ou qui complète les trop faibles pensions. Son montant est de 1.121 euros pour un isolé, 747 pour un(e) cohabitant(e). L’octroi de la Grapa est conditionné à une obligation de résidence en Belgique mais depuis le 1er juillet, les règles de contrôle ont changé. Auparavant, le Service fédéral Pensions envoyait, une fois par an, un certificat de résidence qui devait être complété par la commune et renvoyé dans les 21 jours. À défaut, le paiement était suspendu. Désormais, c’est le facteur qui est chargé du contrôle. Il doit vérifier la carte d’identité de la personne âgée, lui remettre la lettre du SFP. Si celle-ci est absente ou ne réagit pas au premier passage, il y en aura un second (pas annoncé bien sûr) et éventuellement un troisième. Le facteur laissera alors un certificat de résidence à remplir dans les cinq jours et à remettre à la commune. Ce n’est pas tout : s’il veut éviter de voir son revenu supprimé pour un mois, le bénéficiaire de la Grapa doit désormais signaler toute absence faite à l’étranger et le faire également s’il part en Belgique pour un séjour de trois semaines. Ce « séjour » belge peut être une hospitalisation…
« C’est bien, mais suspendre le contrôle de leurs déplacements par les facteurs au moment où ils sont confinés, et au moment où la police se chargera du contrôle de tou(te)s, c’est, disons, … », a commenté ironiquement Bernadette Schaeck, de l’Association de défense des allocataires sociaux sur les réseaux sociaux. « Il ne faut pas suspendre le contrôle des bénéficiaires de la GRAPA, il faut ne jamais le reprendre après la crise », assène-t-elle.
Lire ou relire : Le facteur ne sonnera que trois fois, article en accès libre sur notre site.
Manon Legrand

Manon Legrand

Coordinatrice Alter Échos, journaliste (social, logement, environnement)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)