Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Le 6 octobre sort en librairie le livre de Dominique Watrin1 : “Chôme toujours, tu m’intéresses ! Le chômage expliqué aux notables et aux chômeurs d’exception” auxEditions Lansman (595 frs). Ce livre écrit sous la forme humoristique parodie les multiples facettes du chômage. Organisé en abécédaire (A comme avertissement, Bcomme bienvenue au club, E comme examen, K comme kilos ou encore O comme offre d’emploi), il décrit des situations, poussant les raisonnements si loin qu’ils en deviennent absurdes. Rencontreavec l’auteur, avec en filigrane la question suivante : peut-on rire de tout ?
“J’avais envie de toucher à d’autres formes d’écriture” explique Dominique Watrin. “De dire des pseudo-vérités sous forme de conneries”. Le chômage, il n’est pasdirectement concerné : il travaille à mi-temps. Et ne s’en porte pas plus mal. C’est du moins ce qu’il affirme… Mais derrière sa démarche iconoclaste, il y avait entreautres l’argument suivant : “le chômage n’est pas vraiment exploité en terme d’édition. La preuve : le premier éditeur que j’avais contacté m’a refusé lemanuscrit. Réponse : il doutait que les chômeurs aient assez d’argent pour se l’acheter !”. Par ce livre, cet humoriste réalise une première. Le marché de l’emploi,sujet toujours présenté comme grave et sérieux. Il nous le décortique sous une forme humoristique.
Sa démarche est la suivante : “c’est une compilation des idées toutes faites du chômage, sans entrer dans le débat”. Watrin a travaillé à base d’observations.Et il tourne en dérision différentes étapes du parcours du combattant du demandeur d’emploi (“ou non-travaillant ou personne sans emploi”) : les lettres de candidature, les testspsycho-techniques, les offres d’emploi, … Il va même jusqu’à proposer un “Saint Patron du chômeur”, une “lettre de licenciement patronal”, des nouveaux métiers ou bien desinventeurs qui se sont retrouvés au chômage.
Dans son chapitre “A comme avertissement” on peut lire “Mesdames, messieurs, prenez garde ! ce livre n’est pas à mettre entre les mains :
n des Premiers Ministres qui font ce qui est en leur pouvoir mais rien que ce qui est en leur pouvoir pour enrayer le chômage ;
n des employés des agences pour l’emploi qui n’ont aucun intérêt à voir le chômage se résorber puisque ça leur ferait perdre leur propre emploi ;
n du Ministre de l’Emploi qu’il pourrait réveiller, …”.
Pour écrire ce livre, il a trempé sa plume dans le cynisme, l’humour grinçant. Avec ce type d’argument–choc, n’y a-t-il pas un danger de raccourci facile ? Dominique Watrins’en défend : “Je pratique l’humour branché sur la réalité. Vous savez, le mot humour est proche du mot humeur. Mon écriture est proche des traits d’humeur. Je suisun peu comme le fou du Roi qui peut se permettre de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas”. Un fait est certain : “Chôme toujours, tu m’intéresses” ne laissera personneindifférent.
En jetant ce pavé dans la mare du grand public, des responsables de formation, du monde socio-économique, des employés du Forem ou de l’Onem, du monde patronal voire desdemandeurs d’emploi, Dominique Watrin attend… des réactions. Pour lui, il faudra apprendre à raisonner dans le futur en terme de place des gens dans la vie. Et non plus dans unmarché de l’emploi qui se rétrécit comme peau de chagrin.
Pour lui, la réponse est claire et évidente : “oui, on peut rire de tout. Mais il y a la manière …”.
1 Dominique Watrin qui fut pendant un temps journalise ou encore expert en Afrique pour les Nations Unies est originaire de la région du Centre (La Louvière). Travaillant àmi-temps pour une publication dépendant d’un Cabinet ministériel, il se lance, depuis quelques années, dans la “profession d’humoriste”. Sur les planches desthéâtres ou autres cabarets et maisons de la Culture, il anime le duo Spéculoos.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)