Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Article 29, pas de refinancement possible actuellement"

26-02-2001 Alter Échos n° 92

Au vu de l’arraché en dernière instance du refinancement de l’Awiph1, le collectif “Article 29″2 (regroupement de 24 services d’hébergements et d’accueil agrééspar l’Awiph mais non subsidiés) espérait sans doute être entendu par le cabinet Detienne3 et les responsables de l’Awiph4.
Pourtant, en dépit des déclarations du ministre Thierry Detienne, reconnaissant que certains des services accueillaient beaucoup de cas lourds, alors que d’autres services, bienqu’agréés et subventionnés, avaient tendance à les refuser, il n’y aura pas, dans l’immédiat, de refinancement. Deux raisons à cela : le moratoire esttoujours d’application et le refinancement ne fait pas partie du budget 2001 de l’Awiph5.
Thierry Detienne ne reste toutefois pas indifférent aux difficultés de ces services. C’est en concertation avec eux, notamment lors d’une table ronde qui a eu lieu le 16 février20014, qu’il essaie de trouver des solutions “parallèles” (par ex. en ce qui concerne le personnel et les projets prime).
Au-delà de ce problème dont la plus importante conséquence a pour nature la précarisation des services “article 29”, voire leur fermeture (cf. dépêche p. ?),le cabinet Detienne se donne jusqu’à juin 2001 pour faire le point sur le pourquoi et le comment du refus de certaines grosses institutions, elles subventionnées, d’accueillir les caslourds, refus qui est à l’origine de la création “intempestive de petites structures piégées par le moratoire. Enfin, il s’attèle aussi à un repéragedu nombre de cas lourds accueillis ou en attente, et à la détermination de la répartition géographique des services existants (intra ou extra “Article 29”) pouvant lesaccueillir.
1 Awiph, rue de la Rivelaine, 21 à 6061 Charleroi, tél. : 071 20 57 11, fax : 071 20 51 02.
2 Article 29, La Clarine, rue Dieu d’en bas 44 à 7170 Fayt-lez-Manage, tél. : 064 57 01 38, fax : 064 57 01 93, e-mail : clarine@skynet.be, contact : Nadine Dupont.
3 Il faudrait trouver +/- 350 millions pour renflouer l’ensemble des services qui rencontrent actuellement une fin de non-recevoir vis-à-vis de leur financement.
4 Une autre table-ronde est prévue avec le collectif courant mars (première quinzaine), tandis que d’autres tables-rondes réuniront, notamment, les entreprises de travailadapté.

Agence Alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)