Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

82 millions d'euros supplémentaires pour rénover le logement social bruxellois

Le 15 décembre, Françoise Dupuis, secrétaire d’État bruxelloise au Logement1, annonçait à la presse l’allocation de 82 millionsd’euros supplémentaires pour la rénovation des logements sociaux. Le CA de la Société du logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB) avaitadopté cette décision la veille.

11-01-2005 Alter Échos n° 179

Le 15 décembre, Françoise Dupuis, secrétaire d’État bruxelloise au Logement1, annonçait à la presse l’allocation de 82 millionsd’euros supplémentaires pour la rénovation des logements sociaux. Le CA de la Société du logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB) avaitadopté cette décision la veille.

Ces 82 millions d’euros proviennent des marges dégagées par le remboursement anticipé du FADELS (Fonds d’amortissement des emprunts du logement social).Déjà annoncé à la fin de 2003, lors de la présentation du budget 2004, ce montant s’ajoute aux 200 millions d’euros investis dans la rénovationdu logement social pour les années 2002 à 2005 – mais en réalité 2007 suite au retard enregistré sur les chantiers2. Concrètement, ces 82millions d’euros seront utilisés pour rénover des logements, construire du logement neuf, mettre en œuvre le Droit de gestion publique et créer des logements detransit.

Dans le cadre de la rénovation, 50 millions serviront à la mise en conformité des logements sociaux par rapport au prescrit du Code du Logement. Pour Françoise Dupuis,la mise en œuvre du Plan logement (création de 5.000 logements supplémentaires) ne doit pas se faire au détriment de la rénovation. Elle reconnaît toutefois quece montant est insuffisant, d’autant plus que « les sociétés ont en effet rentré des demandes pour près de 400 millions d’euros de travaux. » Lechantier « rénovation » ne doit donc pas être négligé.

Les 50 millions d’euros ont été distribués au prorata, après examen des travaux demandés. Ils permettront de mettre à niveau 5.722 logements(travaux de stabilité, mise en conformité d’installation de gaz et d’évacuation de ceux-ci, fermeture de terrasses pour inclure le W.-C. àl’intérieur du logement…). Les rénovations lourdes ne rentrent toutefois pas dans ce programme de financement. Il a en effet été décidéd’avancer rapidement dans la mise en conformité.

Trente millions seront affectés à la production de 222 logements sociaux. La construction de grands logements sera privilégiée. Il a étédécidé de créer de petites entités, plutôt que d’implanter 60 à 100 logements en un même lieu. Cette option répond au principe demixité sociale, qui vise à éviter la création de ghettos. Ainsi, le Foyer anderlechtois construira 20 logements, Sorelo, 36, le Foyer bruxellois, 19, le Home familialbruxellois, 36, le Foyer forestois, 19, le Logement molenbeekois, 33, la Société uccloise de logement, 46…

Enfin, un million servira à préfinancer des travaux dans le cadre de la mise en œuvre du Droit de gestion publique. La secrétaire d’État rappelle que «ce dispositif permet à tout opérateur public de proposer, voire d’imposer la prise en gestion de logements vides ou non conformes au Code pour les réinjecter sur lemarché. Les travaux éventuels seront financés par les produits locatifs », ainsi que par les amendes perçues. Le million sert en quelque sorte à amorcer lapompe. Le dernier million contribuera à la réalisation de logements de transit, qui manquent cruellement en Région bruxelloise.

1. Cabinet de Françoise Dupuis, bd du Régent 21-23 à 1000 Bruxelles – tél. : 02 506 33 11 –
fax : 02 513 50 80 –
site : http://www.francoisedupuis.be

2. Les retards de chantier peuvent être de plusieurs ordres : retard dans l’adjudication de marchés, faillite d’un entrepreneur…

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)