Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Youth on the move

L’initiative Youth on the Move vise à améliorer l’employabilité des jeunes européens.

15-12-2010 Alter Échos n° 306

Lancé en octobre dernier par Androulla Vassiliou, la commissaire européenne chargée de l’Education, de la Culture, du Multilinguisme et de la Jeunesse,l’initiative Youth on the Move vise à améliorer l’employabilité des jeunes. Mais pas seulement, comme le précise Dennis Abbott, porte-parole de la commissaire.

L’initiative Youth on the Move1 – traduisez « Jeunesse en mouvement » – s’inscrit dans la nouvelle stratégie Europe 2020 del’UE et dans la continuité des programmes européens de soutien à la jeunesse, traditionnellement orientés vers leur mobilité. Vingt-huit actions cléssont proposées. Dennis Abbott  : « La plupart sont prévues pour la période 2010-2012. Elles ont un double objectif  : réduire le nombre de jeunes endécrochage scolaire de 14,9 % actuellement à moins de 10 % à l’horizon 2020  ; accroître la part du nombre de jeunes dans l’enseignement supérieurpour atteindre les 40 % de diplômés en 2020. »

Parmi les actions prioritaires, lesquelles pouvons-nous relever  ? « Un site Web qui centralisera les informations sur les possibilités d’étudier ou d’acquérirune expérience professionnelle à l’étranger  ; un projet pilote intitulé « Ton premier emploi Eures »  ; un « Tableau de bord de la mobilité », qui permettra demesurer et comparer les progrès accomplis en matière de suppression des obstacles juridiques et techniques à la mobilité à des fins d’apprentissage  ; unsystème pluridimensionnel de classement international des universités  ; un système européen de prêts aux étudiants afin de soutenir ceux quidésirent étudier ou se former à l’étranger  ; un Observatoire européen des postes vacants  ; ou encore un Passeport européen descompétences. »

L’idée générale de Jeunesse en mouvement est de sensibiliser les jeunes aux multiples possibilités qui leur sont offertes, mais  « il s’agitaussi d’avoir une approche mieux coordonnée entre notre DG et la DG Emploi de la Commission. La mobilité est certes au cœur de l’initiative, mais Jeunesse en mouvementa aussi pour but à d’améliorer la qualité de l’éducation, la formation et le niveau de compétences des jeunes Européens pour répondre auxexigences actuelles et futures du marché de l’emploi. » Dennis Abbott insiste aussi sur le fait que si cette initiative vise à terme une meilleure employabilitédes jeunes, elle a aussi encore un autre objectif – fondamental aux yeux de la commissaire européenne –  : le développement personnel des jeunes.

Philippe Van Lil

1. Plus d’infos : http://europa.eu/youthonthemove/index_fr.htm

pvl4alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)