Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Vers une action européenne contre les mariages forcés  ?

Un récent séminaire organisé au Parlement européen se penchait sur la problématique des mariages forcés.

28-11-2011 Alter Échos n° 328

La limitation de l'accès au séjour en Europe pour contrôler les flux migratoires a parfois des effets néfastes sur l'avenir des jeunes et particulièrement desjeunes femmes. Pour obtenir un titre de séjour, certaines familles n'hésitent pas à conclure des mariages forcés.Défini par le Conseil de l'Europe comme « l'union de deux personnes, dont l'une au moins n'a pas donné son libre et plein consentement au mariage », le mariageforcé interpelle de plus en plus les pouvoirs publics soucieux de protéger les droits fondamentaux des jeunes et particulièrement des jeunes filles en proie à cespratiques contraires qualifiées de « culturelles » ou « traditionnelles ».Ce thème a fait l'objet d'une matinée de réflexion le 10 novembre 2011 au Parlement européen, co-organisée par Véronique De Keyser1 (PES) et lecabinet du secrétaire d'Etat bruxellois Emir Kir (PS), en vue de soutenir une initiative visant à analyser et à combattre le phénomène des mariages forcés enEurope.A Bruxelles, il existe déjà un plan régional d'actions de lutte contre les mariages forcés qui consiste essentiellement à subsidier...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Mehmet Koksal

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)