Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Un portail pour régler son compte au surendettement

www.wallonie.be/surendettement : telle est l’adresse du portail conçu pour intéresser les personnes actuellement en situation de surendettement.

01-04-2012 Alter Échos n° 335

Il y a quelques années, le Forum Surendettement prenait place sur le site de l’Observatoire du crédit et de l’endettement. Aujourd’hui, un nouveau site vient leremplacer sur le site-portail de la Région wallonne. À l’occasion de la conférence de presse de cet outil de prévention, la ministre Tillieux, en charge des servicesde médiation de dettes, a fait le point sur la réforme du secteur en cours.

On le sait, les personnes en difficultés financières consultent souvent très tard les services sociaux et sont mal informées des possibilités quiexistent pour leur venir en aide. Un des accents en matière de prévention porte sur cette nécessité d’informer au plus tôt les particuliers de la meilleureattitude à adopter en cas de difficultés financières. C’est précisément l’objet du site qui a été lancé le 21 mars dernier.

www.wallonie.be/surendettement
  : telle est l’adresse de ce portail qui a été conçu pour intéresser les personnes actuellement en situation desurendettement, mais aussi leurs proches (amis ou famille qui souhaiteraient les conseiller), ainsi que les personnes souhaitant gérer au mieux leur budget. L’idée est deprévenir les difficultés en informant le public, ce qui peut permettre de décharger les services de médiation de dettes de cette information de base, désormaisaccessible sur le site. Mais il s’agit aussi, quand la situation est plus sérieuse, de permettre une orientation rapide vers les spécialistes.

Pour tendre vers ces objectifs, le site dispose de trois portes d’entrée  : « Je gère mon budget, j’ai besoin de conseils », « Jen’arrive plus à gérer mes dettes », « Je gère mon surendettement avec l’aide de spécialistes ». Prenons le volet« Je gère mon budget », on y trouve des informations sur les rentrées, les charges et la manière de calculer son budget, classées en arborescence.Des hyperliens renvoient vers un lexique explicatif, mais aussi vers des adresses de référence et des outils. Autre porte d’entrée  : celle qui aborde lesdifficultés financières ponctuelles, avec des sous-questions telles que « Quels types de dettes posent problème ? », « Je suis en retard dans mespaiements » ou « Comment peuvent réagir mes créanciers ? ». Le troisième volet concerne les problèmes de surendettement proprement dit quinécessitent l’intervention de spécialistes et la mise en œuvre de procédures particulières.

Un site et aussi d’autres mesures

La ministre Eliane Tillieux l’avait déjà évoqué dans les Échos du crédit, d’autres mesures plus globales relatives au secteur de lamédiation de dettes en Région wallonne s’annoncent. Lors de la conférence de presse de présentation du site-portail, elle a rappelé que ce secteur concerne218 services de médiation agréés (201 CPAS, Association Chapitre XII et organismes d’insertion professionnelle) et 17 asbl, assistés par cinq centres deréférence qui viennent en appui juridique, réalisent du travail pédagogique et de la prévention, et par l’OCE chargé d’effectuer desétudes statistiques et économiques, de la formation et de l’information.

La réforme de ce secteur initiée en mai dernier visait cinq objectifs  : professionnaliser la fonction et le secteur, viser une couverture géographique optimale, mieuxorganiser le secteur, renforcer les moyens octroyés et intensifier et optimaliser les actions de prévention. La ministre Tillieux a donc annoncé le 21 mars dernier unerévision des textes en ce qui concerne notamment les conditions d’agrément des services, la formation des travailleurs et du juriste, les modalités de conventionnement dece dernier. Des moyens supplémentaires à hauteur d’un million d’euros ont été dégagés pour 37 postes APE Plan Marshall 2.vert, unesubvention de 5.000 euros complémentaire par équivalent temps plein, une augmentation de la subvention des centres de référence et une indexation desdifférentes subventions aux services.

Parmi les actions de prévention, le site-portail est une pierre angulaire, mais il faut également signaler le soutien ponctuel à des initiatives comme la pièce dethéâtre-action Dernier rappel sans poursuites ou la Journée sans crédit. Une attention particulière sera portée aux publics fragilisés.

Lors de la conférence de presse de lancement du site-portail, l’OCE a également présenté son rapport d’évaluation« Prévention et traitement du surendettement en Wallonie » pour l’année 2010. Il passe en revue l’évaluation du surendettement en Wallonie, letype de médiation mis en œuvre pour le surendetté wallon et les actions visant à prévenir le surendettement. Ce rapport est téléchargeable sur la paged’accueil du site de l’OCE www.observatoire-credit.be.

Nathalie Cobbaut

Nathalie Cobbaut

Rédactrice en chef Échos du crédit et de l'endettement

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)