Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Un collectif de chômeurs1 vient de se constituer à Tournai. Suite à l’appel lancé par les initiateurs de ce comité – qui militent en dehors des comités de«Travailleurs sans emploi» animés localement par les syndicats -, des chômeurs ou anciens chômeurs ayant eu maille à partir avec l’Onem ont étécontacté via un tract distribué, fin mars, devant les bureaux de pointage. Une trentaine de chômeurs tournaisiens se sont retrouvés pour une première réunionle vendredi 10 avril.
Chacun s’étant présenté (l’occasion de rendre compte à quel point les situations vécues se ressemblent toutes par certains côtés et diffèrenttoutes par d’autres), les participants en sont venus au coeur de la discussion, à savoir, les actions qu’ils entendent mener à l’avenir et les revendications qu’ils souhaitent mettre enavant.
A l’issue d’un débat très constructif, le parti a été pris de diffuser, lors des pointages de début mai, un tract énonçant les principalesrevendications du collectif, à savoir, notamment, l’arrêt des contrôles intempestifs des inspecteurs de l’Onem et la fin des discriminations entre chômeurs isolés etchômeurs cohabitants. L’idée est aussi de réclamer un droit à des allocations de chômage plus décentes pour tous les exclus du marché de l’emploi.«Nous sommes des victimes du système, pas des coupables…», entendait-on répéter par tous ceux qui étaient là, certains parmi les plus jeunes mettantaussi l’accent sur les mauvaises conditions de travail et de salaire que proposent de plus en plus d’employeurs : «Le choix qui nous est laissé est soit de rester au chômage, soitd’accepter d’être exploités…» Le détricotage des statuts est également dénoncé ainsi que la multiplication des contrats à duréedéterminée, sans réelle perspective d’embauche au-delà de six mois ou d’un an.
Quant aux actions futures (quelques suggestions ont déjà été émises), le collectif a pris la résolution de se renforcer d’abord, c’est-à-dire deveiller à augmenter le nombre de ses membres avant de se manifester de manière plus médiatique devant les bureaux de l’Onem ou des organisations syndicales, par exemple.
1 Jean-Marie Coudou, rue des Croisiers 42B à 7500 Tournai, tél. : 069/21 28 26.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)