Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Télévision du monde : un projet de télé alternatif ?

Télévision du monde1, c’est le nom d’un projet lancé par quelques personnes depuis plusieurs mois. L’idée a germé après quePatrice Le Lay, le pdg de TF1, ait présenté la finalité de sa chaîne comme la « vente de temps de cerveau disponible » au marché de la publicité.Ici, la volonté d’une autre approche de la télé – « donner le goût du savoir libre » – et aussi « porter la voix de tous ceux qui portent lerêve d’un autre monde ». Vaste programme, encore en gestation, et en recherche de contributions.

06-10-2006 Alter Échos n° 216

Télévision du monde1, c’est le nom d’un projet lancé par quelques personnes depuis plusieurs mois. L’idée a germé après quePatrice Le Lay, le pdg de TF1, ait présenté la finalité de sa chaîne comme la « vente de temps de cerveau disponible » au marché de la publicité.Ici, la volonté d’une autre approche de la télé – « donner le goût du savoir libre » – et aussi « porter la voix de tous ceux qui portent lerêve d’un autre monde ». Vaste programme, encore en gestation, et en recherche de contributions.

Le projet s’adresse autant aux citoyens qu’aux associations. Il s’articule autour de trois axes : l’information, l’éducation (avec un archivage des émissions) et lapromotion des mobilisations qu’elles soient citoyennes, d’associations ou d’État. La ligne rédactionnelle comme son opérationnalisation doivent encoreêtre travaillées.

Au départ donc un réalisateur, Paul Wattecamps qui après une année de cogitation dans son coin, en discute avec deux ex-journalistes de la RTBF, Jean-Jacques Jespers etJosy Dubié. Quelques rencontres plus tard, un groupe de travail composé pour l’essentiel de professionnels des médias et de la communication se réunitrégulièrement et ce, depuis quelques mois.

Concernant le financement, le projet se veut en dehors de toute logique commerciale. Exit donc la publicité et l’appel à des fonds privés. Pour l’instant, si le montagefinancier n’est pas encore arrêté, le groupe de travail veut s’adresser à des fondations, des organisations internationales. Tel le Fonds des Nations unies pour l’environnement.Ce dernier a réagi positivement, indique un membre du groupe.

Vu l’importance des moyens nécessaires au projet, le départ sera modeste. « On commencerait par 3 à 4 heures de programmation hebdomadaire, en étant par exemplehébergé sur une chaîne existante du type Arte » précise un des membres du groupe de travail.

Une télé citoyenne

Le projet vise à créer un média qui rende compte des initiatives en matière de citoyenneté, de développement durable, en axant l’approche sur desinitiatives qui tentent de répondre aux problèmes de société. L’approche se situera à la croisée de l’économique, le social, le culturel,l’environnement, les relations Nord Sud, etc. « Nous ne chercherons pas à faire de l’audience pour l’audience mais à proposer un vrai projet qui ramènera une certaineaudience, peut-être modeste mais avec un réel projet éditorial ». Par exemple ? « Le projet de grille comprend actuellement trois types de programmes : desdébats, des reportages et de l’information. La priorité sera mise sur le suivi de l’actualité. Il ne suffit pas de parler d’un enjeu au moment où il fait la une del’actualité, c’est aussi intéressant de revenir quinze jours après pour voir comment la situation a évolué, une fois que la fièvre médiatique estretombée » explique encore notre interlocutrice.

Un projet qui se veut fédérateur

Télévision du monde veut rassembler les associations et citoyens engagés. Avant de lancer ce projet, les initiateurs de la démarche veulent organiser un forum dediscussion, un espace de dialogue, de réflexion et d’écoute. L’initiative s’adresse aux citoyens, au monde associatif ainsi qu’aux professionnels du secteur de l’audiovisuel et de lacommunication.

Le Forum aura lieu durant le premier semestre 2007. Sur la base du texte fondateur et d’une première grille des programmes, les orientations de la future chaîne y serontdébattues. L’objectif est de « nourrir le projet avec les avis et l’expérience de l’auditoire », d’identifier des partenariats sous diverses formes (soutien, services, aidesdiverses) prêts à porter le projet avec ses fondateurs. Ensuite, le groupe de travail envisage de confier à une équipe universitaire la réalisation d’uneétude de faisabilité.

Une cinquantaine de personnes ou associations ont déjà marqué leur intérêt pour le projet. Outre des citoyens, on y trouve des enseignants, des associationsdiverses et aussi des journalistes, dont certains confirmés. « Nous avons également reçu beaucoup d’encouragements émanant de personnes qui ne souhaitent pasforcément s’impliquer directement », précise ce membre du groupe de travail.

1. Télévision du Monde, rue Jacques Fosséprez, 5 à 5330 Assesse. Ceux qui veulent participerau forum peuvent poster un commentaire, une proposition sur le site ou écrire à l’adresse indiquée.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)