Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Sovalue à Ecaussinnes, un lien entre offres et demandes d’emploi”

09-11-1998 Alter Échos n° 40

L’asbl Sovalue1 est un organisme d’insertion socioprofessionnelle créé en 1992. Agréée par la Région wallonne et le Fonds social européen, elle dispensedes services gratuits aux «chercheurs d’emploi» (appellation préférée à celle de demandeurs d’emploi) et aux travailleurs en réorientation. Sesprincipaux partenaires, outre les entreprises, sont les administrations communales, les CPAS, les ALE et les asbl de formation de la région.
Ses objectifs sont d’accueillir, d’informer, d’orienter les candidats à l’emploi et de former, en dix jours, les personnes «chercheuses» aux stratégies de recherched’emploi. Elle assure également une permanence sociale et juridique (et peut aider à compléter la déclaration fiscale). «Public tout-venant», les groupesconstitués pour les séminaires de recherche active d’emploi sont hétérogènes. Il n’y a pas de conditions d’accès à ce séminaire, sinon lamotivation personnelle. La formatrice assistante sociale, Sandrine Sauvage, utilise surtout la dynamique de groupe et s’inspire en partie d’une méthode canadienne qui favorise le recours auréseau. En 1997, elle a rencontré 400 personnes, dont la moitié lors des séminaires. Pour 1998, les mêmes résultats semblent se profiler. Hormis les emploisdécrochés (pas faciles à comptabiliser malgré les courriers de suivi) et des choix de formation, les critères de réussite de ce type d’action ne sontguère palpables. Les critères de subsidiation sont quant à eux plus concrets et leurs calculs se basent sur les heures prestées par personne.
Avec au départ une équipe de deux formatrices, un coordinateur, une employée et un travailleur ALE pour la maintenance, l’asbl vient d’engager un chargé de relations dontla fonction est de déployer le service «Placement». Il doit développer le partenariat avec les entreprises et glaner des offres d’emploi dans les zonings de Feluy, Manage,Seneffe, Morlanwelz, Nivelles, Braine-le-Comte et Braine-l’Alleud. Ces trois engagements sont des contrats «AR 258». A part l’ALE, les autres contrats sont des statuts Prime.
Loin d’être unique dans son genre, Sovalue tente de se particulariser par sa banque d’offres d’emploi actualisée (deux cent offres hebdomadaires annoncées) consultables sur place,et par l’accès à un site internet. «Les chercheurs d’emploi vont être attirés par ce type de service», explique Pascale Racheneur, coordinatrice des projets. Unautre biais par lequel Sovalue apporte sa pierre est la mise sur pied d’un comité de chercheurs d’emploi, le CODEM. Ce comité se voit une après-midi par semaine et sert de lieud’échange d’informations et de tuyaux, d’encouragement, de consultations d’offres d’emploi et de divers documents.
Enfin, Sovalue organise un salon de l’emploi, avec des administrations communales ou des ALE. La quatrième édition, organisée le 13 octobre de cette année, a vu se presserprès de 1.500 visiteurs.
1 Sovalue, rue du Bois d’Horrues 1 à 7191 Ecaussinnes, tél. : 067/49 02 02, fax : 067/48 52 92. Contact : Pascale Racheneur.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)