Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest Impression
Santé
© Philippe Debongnie

Souffrances psychiques : l’activation des CPAS montrée du doigt

Alter Échos n° 478 25 novembre 2019 Marinette Mormont

Face aux problématiques de santé mentale de leurs usagers, de plus en plus nombreuses, les CPAS semblent souvent impuissants, voire sont pointés comme responsables d’une aggravation des souffrances psychiques due à la pression générée par les politiques d’activation.

«Ça ne sert à rien de virer les gens du CPAS: ils reviennent toujours. Les mettre dehors, c’est juste leur rajouter des difficultés. Aujourd’hui, les CPAS ont les mêmes pratiques que l’Onem, Actiris ou le Forem. Sauf que les personnes sont dix fois plus fragilisées.» Cette travailleuse psychosociale d’un gros CPAS urbain en a g...

Face aux problématiques de santé mentale de leurs usagers, de plus en plus nombreuses, les CPAS semblent souvent impuissants, voire sont pointés comme responsables d’une aggravation des souffrances psychiques due à la pression générée par les politiques d’activation.

«Ça ne sert à rien de virer les gens du CPAS: ils reviennent toujours. Les mettre dehors, c’est juste leur rajouter des difficultés. Aujourd’hui, les CPAS ont les mêmes pratiques que l’Onem, Actiris ou le Forem. Sauf que les personnes sont dix fois plus fragilisées.» Cette travailleuse psychosociale d’un gros CPAS urbain en a g...

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.

Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)

A propos de l'auteur(e)

Marinette Mormont

Originaire d’Arlon, « le trou de la Belgique », Marinette pense un moment devenir guide de montagne ou Tintin reporter avant de s’orienter vers des études d’histoire. Qui l’aménent au final à faire du journalisme parce que, dixit, elle ne sait faire que ça… À ses yeux, le social est un savant mélange d’attention à l’autre et de justice avec un grand J. Et l’information ? C’est parler du manque de prise en compte de l’autre et du manque de justice. Contact : marinette [dot] mormont [at] alter [dot] be

A la Une