Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Relance du projet d'accès à la propriété pour les locataires sociaux"

26-06-2000 Alter Échos n° 78

Le 8 juin, le gouvernement de la Région bruxelloise a approuvé la proposition du secrétaire d’Etat au Logement Alain Hutchinson1 concernant la relance d’un projet decoopératives de copropriétaires. « Ce projet vise à encourager la création d’associations de copropriétaires d’habitats moyens afin de permettre à desménages à revenus moyens, actuellement locataires de logements sociaux, d’accéder à la propriété en Région bruxelloise en dehors des circuitsspéculatifs, tout en libérant du logement social pour les plus démunis ».
Concrètement, les personnes intéressées se constituent en coopérative de propriétaires. Cette dernière reçoit un terrain en emphythéose pour 99ans d’une société coopérative de locataires, d’une autre société immobilière de service public ou d’un pouvoir public. Après la construction, lapropriété des immeubles est transmise aux coopérateurs, moyennant le paiement du prix. Les nouveaux propriétaires « continuent à participer au projet commun autravers de la coopérative qui gérera à partir de cet instant la copropriété ». Cette action est menée en partenariat avec la Fesocolab(Fédération des sociétés coopératives de logement à Bruxelles).
Néanmoins, le système a été élargi par rapport au projet initial. Les coopératives de copropriétaires ont été ouvertes à despersonnes à revenus moyens qui ne sont pas originaires du logement social. Cette décision s’est imposée, car les projets de coopératives apparaissaient non viables s’ilsse limitaient aux seuls ménages à revenus moyens issus de logements sociaux. Sur les 10 projets envisagés initialement, seuls trois sont en phase de réalisation : Cobralomà Uccle, Ensor à Evere et Kap 2000 à Woluwe-Saint-Lambert. Cette situation est due au fait qu’il n’a pas été possible de réunir des candidats disposant derevenus en suffisance. Les trois projets en cours devraient être bouclés d’ici la fin de l’année. A ce terme, ils feront l’objet d’une évaluation. Il sera alorsdécidé de la position à adopter pour le futur.
1 Cabinet : bd du Régent 21-23 à 1000 Bruxelles, tél. : 02 506 34 11, fax : 02 511 88 59.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)