Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Social

Regards de penseurs sur la crise

Sept penseurs ont partagé leur analyse de la crise sanitaire et sociale actuelle et leurs pistes pour reconstruire le monde de demain au micro de Naïm Kharraz, conseiller juridique à l’Atelier des droits sociaux.

30-10-2020
© Flickrcc Natasha Wheatland

Travail, environnement, économie, santé, justice… La crise sanitaire que nous traversons impacte la société dans son ensemble. Elle révèle aussi avec force les inégalités dans notre société.

S’il est urgent d’assurer une aide et du conseil de première ligne, d’informer sur les droits et de les défendre, il est aussi nécessaire de prendre le temps de réfléchir à notre avenir en matière de droits sociaux et de se nourrir de regards et de propositions critiques. C’est l’objectif de cette série d’entretiens en vidéo réalisés par l’Atelier des droits sociaux « Covid 19 / Le monde de demain – (r)évolution ou régression ? ».

« L’idée première de ce projet était d’aborder la question du Covid autrement, de sortir du flot d’informations anxiogènes, de prendre le temps de poser d’autres questions. Comme le dit Isabelle Stengers, l’une des sept personnes rencontrées, nous sommes dans une ‘période philosophique’. La crise lève le voile sur des problèmes qui lui préexistent, et fait exploser des problématiques », explique Naïm Kharraz, porteur de ce projet.

Justice, avec Annemie Schaus, spécialiste en droit public et rectrice de l’ULB, travail avec Matéo Alaluf, ancien directeur de l’Institut de sociologie du travail à l’ULB, enseignement, avec Pierre Waaub, enseignant et militant au sein de Changements pour l’Égalité, etc. La parole a été donnée à des personnalités de divers horizons, des noms pour la plupart déjà convoqués dans nos pages. Leur point commun ? Une pensée qui prend le temps de se dérouler, une réflexion critique et des constats lucides sur l’état de notre démocratie en temps de pandémie. « Un fil rouge se dessine entre tous les entretiens : ils font tous le constat d’un système socio-économique qui laisse paraître une sorte d’abondance, de sérénité, de pérennité et qui pourtant génère des inégalités et de la violence à l’égard de nombreuses personnes, les travailleurs précaires, les détenus, les étudiants, les migrants, etc. », observe Naïm Kharraz.

Tous partagent leur regard sur le confinement – et le déconfinement (les entretiens ont été filmés en juin 2020) – mais livrent des propositions pour renforcer – voire sauver – les droits sociaux : faire collectif, renforcer la sécurité sociale et les services publics, déployer notre imagination, faire confiance aux jeunes, défendre la justice sociale et environnementale…

Alors, est-ce une « (r)évolution ou une régression » qui nous attend pour le monde de demain ? La balance penche vers la seconde proposition… Mais, souligne Naïm Kharraz, « l’heure est de créer, on n’a pas le droit de désespérer ».

« La crise elle-même ne va pas changer la donne, poursuit-il. Il faut remettre de la militance dans l’associatif, créer un rapport de force. J’ai pensé ces vidéos comme des outils pour le secteur associatif, qui font le lien entre la pensée et le terrain, qui donnent à penser et donnent envie de créer ».

À voir sur Youtube

 

En savoir plus

A relire / revoir également :

« Jacques Moriau : ‘Il faut faire remonter au-dessus des agendas des causes au moins aussi dramatiques que le coronavirus’ », Alter Échos n° 485, juillet 2020, Marinette Mormont.

« L’associatif en temps de crise : résilience et place du secteur associatif face aux politiques publiques », débat organisé par le Collectif 21 le 26/5/2020 avec Ariane Estenne (présidente du MOC), Céline Nieuwenhuys (secrétaire générale de la Fédération des services sociaux et membre du GEES) et Jacques Moriau (CBCS).Vidéo disponible en ligne sur http://www.collectif21.be/2020/05/28/associatifentempsdecrise/

Manon Legrand

Manon Legrand

Coordinatrice Alter Échos, journaliste (social, logement, environnement)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)