Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Migrations

Réfugiés-associatif : le (sur)vivre ensemble ?

Après la mobilisation humanitaire des premiers jours, il s’agira, demain, d’organiser l’accompagnement et l’insertion des futurs réfugiés. Le menu de notre dossier réfugiés-associatf.

Benoît Gréant

Au menu de notre dossier.

D’abord, ce sont les images de la guerre en Syrie qui nous sont parvenues. Bouleversant, poignant, mais lointain. Puis les images des réfugiés traversant la mer au péril de leur vie. Bouleversant, poignant, un peu moins lointain (lire « L’Europe a donné les clés de son territoire aux trafiquants »). Puis les images des réfugiés dans les rues de Bruxelles. Alors, les citoyens ont éteint leur télé et se sont retroussé les manches (lire « Réfugiés, sans-papiers, mêmes combats ? » et « Des permanences juridiques pour les réfugiés »).

Depuis le début de l’année, la Belgique a enregistré 22.000 demandes d’asile. Un nombre certainement dépassé le temps de boucler cette édition. La majorité d’entre eux obtiendront le statut de réfugié. Après la mobilisation humanitaire des premiers jours, il s’agira, demain, d’organiser l’accompagnement et l’insertion des futurs réfugiés pour construire le vivre-ensemble. De les aider à faire venir leur famille, à apprendre le français, à trouver un logement et un emploi dans un marché où les discriminations sont monnaie courante… Autant de défis qui requièrent des moyens importants. Et l’on sait à quel point les opérateurs associatifs et publics spécialisés dans « l’intégration » ont vu les leurs diminuer ces dernières années (lire les articles : « Logement des réfugiés : droit dans le mur ? », « Insertion et intégration sous pression » et « Mena, un jeu de ping-pong »). Quand la crise dans l’associatif répond à la crise de l’asile…

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)