Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Archives

Quand les CPAS sensibilisent aux économies d’énergie

Grâce à des subsides octroyés par la Région wallonne en 2006, environ une centaine de CPAS en Wallonie ont pu concevoir des projets en vue d’apporter des solutionsaux problèmes liés à l’énergie. C’est le cas notamment des CPAS de Herstal1 et de Sambreville2.

06-06-2008 Alter Échos n° 253

Grâce à des subsides octroyés par la Région wallonne en 2006, environ une centaine de CPAS en Wallonie ont pu concevoir des projets en vue d’apporter des solutionsaux problèmes liés à l’énergie. C’est le cas notamment des CPAS de Herstal1 et de Sambreville2.

À Herstal, grâce à un subside de la Région wallonne3, en plus des stages pour enfants dans les écoles, des bricolages et des séances desensibilisation4, quatre films ayant trait à l’énergie ont été réalisés par des jeunes et des bénéficiaires du CPAS.D’abord, en 2004, grâce au premier subside de l’appel à projets 2004-2006, ils ont réalisé Ma voisine et moi en collaboration avec l’asbl «Caméra-etc »5, un atelier de production de films d’animation. Ce film raconte l’histoire d’une cigale et d’une fourmi plutôt inégalesdevant leur consommation d’énergie. Un film qui a été primé dans de nombreux festivals au Japon, en Grèce et en Russie. Aujourd’hui, quarante CPAS lediffusent à leurs usagers.

Des films « éco-responsables »

En 2006, le deuxième appel à projets a permis de réaliser trois autres films : deux courts-métrages montés par des enfants de 10 à 12 ans, durant lesstages d’énergie organisés par le CPAS de Herstal. Le premier, À l’eau, professeur Tuyau, est le résultat du travail de dix enfants. Le scénario met enscène le professeur Tuyau lors d’une conférence télévisée. Celui-ci présente mille et une astuces pour être toujours plus éco-responsable. Lesdécors et personnages sont labellisés 100 % fabrication artisanale ! Le deuxième film ou L’énergie dans tous ses états, imaginé par cinq enfants, aété tourné en mars 2008. Après un intense brainstorming, la trame d’une sorte de portrait du mot « énergie » a été conçue. Et, enfin, lepetit dernier : La part du papillon réalisé par huit femmes adultes. Âgées de 31 ans à 61 ans, ces femmes habitent à Herstal. Elles sont mères,certaines même grands-mères. Elles fréquentent l’atelier couture et participent aux groupes de redynamisation socioprofessionnelle mis en place par le CPAS oubénéficient d’un soutien auprès du Service Énergie.

En mai 2007, elles se sont lancées dans le projet qui a duré quelques mois. Après plusieurs visites de sites liés à l’énergie, comme la centrale deTihange, à Coo, à Source-O-Rama, chez Intradel, elles ont défini un scénario, participé à l’exercice difficile de l’interview (choix despersonnes à interviewer, rédaction des questions, maîtrise de la caméra, etc.), créé des personnages et des décors, tourné le film selondifférentes techniques (prise de vues réelles, animation image par image, etc.) et enregistré la bande son. Le résultat est à la hauteur de l’énergiemise dans le film : convaincant et à la fois très drôle !

Les quatre films sont réunis sur le DVD « Energissimo »6 qui, espère le CPAS de Herstal, pourra être aussi diffusé dans d’autres CPAS, dansdes établissements scolaires et, qui sait, peut-être un jour à la télévision ?
Par ailleurs, la Région wallonne a lancé un nouvel appel à projets pour la période de juin 2008 à mai 2010 et d’ores et déjà, le ServiceÉnergie du CPAS de Herstal a déposé un nouveau projet. Celui-ci sera orienté vers un suivi de familles précarisées dont la consommationénergétique est anormalement élevée.

Des médiateurs Énergie

Dans le cadre du plan de Guidance sociale énergétique 2006-2008 subsidié par la Région wallonne, le CPAS de Sambreville a mis en place plusieurs actions en vue desensibiliser la population sambrevilloise aux problèmes d’énergie : organisation de goûters de l’énergie, conférence sur la libéralisation du prixde l’énergie, etc. Mais plus en amont, le CPAS de Sambreville en collaboration avec la Plate-forme communale des quartiers et le Foyer taminois a également organisé uneformation de « guide énergie » à l’attention des locataires et ouvriers du Foyer taminois ainsi que des travailleurs sociaux et ouvriers du CPAS.

Cette formation de 21 heures (soit 7 cours théoriques et pratiques de 3 heures chacun) a été donnée par l’asbl Bon… Jour Sourire et a mis en avant lesmesures d’utilisation rationnelle de l’énergie (URE) qui peuvent être mises en œuvre de la cave au grenier. La formation a donné aux participants les bases etapprofondissements nécessaires à la mise en pratique immédiate des gestes et comportements destinés à mieux gérer l’énergie au quotidien et sansinvestissement.

Le public cible identifié pour ce dispositif est constitué de :
• locataires du Foyer taminois (dans la perspective de devenir les référents dans leur immeuble ou leur quartier) ;
• membres du personnel du Foyer taminois (afin de permettre aux ouvriers du Foyer taminois et du CPAS de donner de bons conseils en matière d’URE lors de leurs passages à domicile) ;
• travailleurs sociaux du CPAS en charge des guidances énergétiques chez les bénéficiaires qui en font la demande.

Douze guides énergie ont ainsi reçu leur diplôme ce 21 mai.

1. CPAS de Herstal, Service Énergie :
– adresse : av. F. Ferrer, 1 à 4040 Herstal
– contact : Denise Douin
– tél. : 04 248 01 70
– courriel : energie.cpasherstal@publilink.be
2. CPAS de Sambreville :
– adresse : av. Pdt. Roosevelt, 14 à 5060 Sambreville
– tél. : 071 26 60 10
– courriel : cpas@commune.sambreville.be

3. Depuis 2004, les CPAS peuvent bénéficier de subsides de la Région afin d’assurer des guidances sociales énergétiques. À cette fin, les CPAS doiventintroduire avant le 15 mars de chaque année, un plan de guidance sociale énergétique. Ces plans couvrent une période de deux ans et octroient 250 euros parbénéficiaire du revenu d’intégration sociale avec un plafond de 50 000 euros.
4. Outre la réalisation de ce film, le premier appel à projets a aussi permis au CPAS de Herstal la création de deux jeux de s
ociété destinés àsensibiliser les élèves de 5e et 6e primaire à la bonne gestion d’un budget et aux économies d’énergie, l’achat dematériel audiovisuel pour équiper la salle d’attente du CPAS et diffuser des films ayant trait à l’énergie et enfin, la création d’affiches et dedépliants afin de sensibiliser à l’existence du Service Énergie.
5. Caméra-etc. asbl :
– adresse : rue de Visé, 490 à 4020 Liège-Wandre
– contact : Jean-Luc Slock
– tél. : 04 253 59 97
– courriel : jean-luc@camera-etc.be
– site : www.camera-etc.be
6. Chaque réalisation fait en moyenne huit minutes. Le DVD est disponible auprès de Caméra-etc.

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)