Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Nouvelle proposition pour encadrer le crédit facile

Avec les hausses de prix, le pouvoir d’achat se dégrade et certaines sociétés de crédit redoublent d’énergie pour « offrir » des crédits« faciles », moyennant des taux usuraires. Parmi les différents types de crédit, les ouvertures de crédit sont celles dont l’évolution du marché est laplus spectaculaire : leur nombre a augmenté de 20 % au cours des quatre dernières années. Des propositions de loi pour contrer cette tendance voient le jour.

03-11-2008 Alter Échos n° 261

Avec les hausses de prix, le pouvoir d'achat se dégrade et certaines sociétés de crédit redoublent d’énergie pour « offrir » des crédits« faciles », moyennant des taux usuraires. Parmi les différents types de crédit, les ouvertures de crédit sont celles dont l'évolution du marché est laplus spectaculaire : leur nombre a augmenté de 20 % au cours des quatre dernières années. Des propositions de loi pour contrer cette tendance voient le jour.La moyenne du montant des lignes de crédit a augmenté de 7,2 %, à savoir de 5 728 euros par contrat en 2006 à 6 141 euros en 2007. Le nombre des retards depaiement augmente en conséquence. Les derniers chiffres de la Banque nationale indiquent 217 674 retards de paiement, à hauteur de 1 589 euros en moyenne. Le montant total des contratsnon remboursés s'élève à 346 millions d'euros ! Les frais et intérêts imputés aux consommateurs ayant déjà encouru un retard de paiementpeuvent s'élever jusqu'à 20 % du montant emprunté. Quelques exemples : la Fnac applique un pourcentage de frais annuels (PFA) de 16,9 %, le PFA de Citi Visa/Mastercard pourles étudiants est de 18,97 %, Media Mar...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)