Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Social Décalé

« Ne meurent que ceux que l’on oublie »*

Lecteur, lectrice, alors que débutent la joyeuse dispersion estivale et son cortège d’évasions et de congés payés, nous voici contraints de plomber un peu l’ambiance, de suspendre le cours du temps pour nous pencher sur la disparition de personnes chères, proches ou lointaines.

Lecteur, lectrice, alors que débutent la joyeuse dispersion estivale et son cortège d’évasions et de congés payés, nous voici contraints de plomber un peu l’ambiance, de suspendre le cours du temps pour nous pencher sur la disparition de personnes chères, proches ou lointaines.

Nous rappelons ici que Cordon sanitaire est plongé dans un coma profond depuis le 29 mai dernier, à l’âge de 30 ans seulement. Plane ainsi sur la vie politique belge la perte d’une grande figure, polémique certes, mais qui laissera une trace indélébile dans la mémoire collective, par sa personnalité attachante, fédératrice et son combat en faveur des droits humains.

L’existence de Cordon sanitaire n’a pas été un long fleuve tranquille. À peine venu au monde le 10 mai 1989, il se faisait déjà renier par une partie de sa famille. Cordon renaît tel un phœnix le 19 novembre 1992, au grand bonheur de ses parents flamands, déterminés à lui transmettre combativité et valeurs humanistes. Grâce à son entourage, Cordon s’émancipe et prend de l’ampleur sur la scène politique, en grand écart permanent entre le nord et le sud du pays, où sa présence sur la scène médiatique est plus intense. Au gré des coalitions, des forces en présence au pouvoir, Cordon sanitaire est à plusieurs reprises «neutralisé» politiquement par ses adversaires. Surnommé «le revenant», en lien avec cette faculté impressionnante dont il f...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Marie-Eve Merckx

Marie-Eve Merckx

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)