Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Justice

Mobilisation contre mégaprison

Une «plate-forme pour sortir du désastre carcéral» a été lancée le 26 mars 2015 en opposition au projet de mégaprison à Haren.

27-03-2015
Action de plantation de pommes de terre du 17 avril 2014, Haren. © PIERRE VANNESTE - COLLECTIF KRANSYI

Une « plate-forme pour sortir du désastre carcéral » a été lancée le 26 mars 2015 en opposition au projet de mégaprison de Haren.

Jeudi 26 mars, la mobilisation contre la mégaprison de Haren a pris une autre tournure. Une dizaine d’associations (liste en fin d’article) se sont fédérées en « plate-forme pour sortir du désastre carcéral ».

Leur objectif est bien de « mettre un terme au projet de construction, à Haren, d’une prison de 1190 détenus, visant à remplace les prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael.

Les associations réunies au sein de ce collectif ont des motivations diverses et variées. Mais la première d’entre elles concerne le principe même de cet accroissement attendu de la capacité carcérale comme réponse au problème de la surpopulation : « Le fait d’augmenter la capacité carcérale n’est pas susceptible, en soi, de résoudre durablement le problème de la surpopulation, peut-on lire dans le communiqué. Il a été observé, dans de nombreux pays – y compris en Belgique – que la population carcérale a tendance à augmenter au fur et à mesure que la capacité carcérale s’accroît. »

Au-delà de cette critique fondamentale, les initiateurs de cette plate-forme craignent que ce futur mégabâtiment sécurisé ne vienne déséquilibrer le caractère « semi-rural » de la commune de Haren. D’autres craignent la « destruction irrémédiable de terre potentiellement arable ». Enfin, certains dénoncent les difficultés d’accessibilité de la prison pour les avocats, magistrats et les familles.

Quant au projet de tenir des audiences dans l’enceinte de la prison de Haren, il est vertement remis en cause par l’Association syndicale des magistrats.

Cette plate-forme est ouverte à toute personne ou structure qui souhaite la joindre.

Liste des associations fondatrices de la plate-forme : Association syndicale des magistrats, Bruxelles laïque, Comité de Haren, Début des haricots, Inter-environnement Bruxelles, Ligue des droits de l’homme, Observatoire international des prisons, section belge, Respire asbl.

En savoir plus : La mégaprison de Haren engendre un mégadébat

Et aussi le dossier paru dans le numéro 386 d’Alter Échos : « Masterplan : De nouvelles prisons plutôt qu’une nouvelle politique carcérale »

 

 

Cédric Vallet

Cédric Vallet

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)