Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Maison Croix-Rouge d'Hannut : la crise de la vache folle permet de distribuer plus de viande"

26-02-2001 Alter Échos n° 92

Chaque année, la Maison Croix-Rouge d’Hannut distribue 8000 colis de nourriture (environ 40 tonnes) à 400 personnes démunies du canton d’Hannut (Braives, Wasseiges, Lincent etHannut). Les colis proviennent de la Banque alimentaire européenne et des achats dans les commerces locaux via les dons et les recettes de la vesti-boutique, de la buanderie sociale(50F/machine) et du prêt de matériel sanitaire. Les 400 bénéficiaires, sélectionnés “pour éviter les abus” par une assistante sociale de la communed’Hannut, emportent 5 kilos de nourriture deux fois par mois. Les colis de la Banque alimentaire comptent actuellement 25 % de viande (bœuf, mouton…) délaissée par un publicméfiant.
Le docteur François-Gérard Gellis, président de la Maison Croix-Rouge, constate qu'”actuellement, il y a un gros surplus de viande. La population, y compris notre public, seméfie étant donné la crise de la vache folle. Nous avons des stocks non distribués. Mais cela diminue. Je crois que la viande que nous recevons est une viande de bonnequalité qui a été testée préalablement. Il ne doit pas y avoir de danger. Mais je comprends qu’il y ait une méfiance vis-à-vis de ce type d’aliments.Nous le constatons via les demandes du public, car nous essayons de respecter les goûts des gens : on ne va pas leur mettre du yaourt s’ils sont allergiques au lait, on tient compte aussi deleur goût pour les viandes, les pâtes…” Dominique Renwart, (seule) salariée sous contrat PRIME à la Maison Croix-Rouge d’Hannut, met un bémol aux propos duprésident : “La vache folle ? Je ne crois pas. Parfois, nous avons croulé sous les pâtes et on n’a jamais parlé de pâtes folles…”
Le 24 février, la permanente et les quelques 30 bénévoles ont exposé un bilan de leurs activités aux autorités communales, propriétaires des locaux :”Nous tournons avec un budget annuel de 570.000 frs, y compris les dons. Les quatre congélateurs sont parfois insuffisants pour les stocks (…). Pour le public, il est moinsdévalorisant de se présenter à la Croix-Rouge qu’au CPAS”. Hervé Jamar, bourgmestre PRL d’Hannut (13.300 habitants) s’est dit “interpellé” par le vaste public de laMaison Croix-Rouge : “On croit que la commune est riche, mais il y a une pauvreté cachée”. Les responsables de la Maison Croix-Rouge tentent toutefois d'”éliminer un public qui apris l’habitude de la Banque alimentaire, mais qui n’est pas vraiment dans le besoin. Parfois, il s’agit d’un problème de gestion du budget familial”. Et de lancer, en boutade : “Certainsvoudraient acheter l’apéro après avoir emporté le colis gratuit”.
Le bilan a été présenté (avec verre de l’amitié) en insistant sur la coordination avec d’autres acteurs sociaux : commune, CPAS, Collectif Logement, Maison duCœur… “Nous refusons l’aide en aveugle et nous tentons d’orienter le public vers le service adéquat” Un cours d’alphabétisation est organisé en collaboration avec leCPAS et la promotion sociale. Autres projets : “Des cours de bricolage et surtout de couture, pour les personnes qui n’ont pas les moyens de se payer une couturière et qui désirentréparer leurs vêtements”.
1 Maison Croix-Rouge d’Hannut. Route de Namur 33 à 4280 Hannut, tél. & fax : 019 51 17 24. Ouvert de 9 à 12h00 et de 13 à 16h00.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)