Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Environnement

LEZ : la zone qui cache la forêt

Depuis le 1er janvier, les vieux diesels n’ont plus droit de cité dans les 19 communes de la capitale. Pour les défenseurs de l’environnement, cette mesure est insuffisante. La ministre Fremault ouvre la porte à une interdiction totale du diesel après 2025.

© www.lifeofpix.com

Depuis le 1er janvier, les vieux diesels n’ont plus droit de cité dans les 19 communes de la capitale. Pour les défenseurs de l’environnement, cette mesure est insuffisante. La ministre Fremault ouvre la porte à une interdiction totale du diesel après 2025.

Un nouveau panneau a fait son apparition dans les rues de Bruxelles. La low emission zone (LEZ) est entrée discrètement en vigueur depuis le début de l’année. En 2018, seuls les plus vieux moteurs (norme euro 1) sont concernés et les premières amendes ne commenceront à tomber qu’en octobre. La mesure s’élargira jusqu’en 2025, date à laquelle les diesels les plus modernes (norme euro 6) seront les seuls autorisés. Et après? Dans une intervention du 16 mars au parlement, la ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault (cdH), s’est déclarée favorable à une interdiction totale. Une note de Bruxelles Environnement sur les conditions de sortie du diesel est en cours d’analyse, confirme son attachée de presse.

Si cela se concrétise, les défenseurs de l’environnement s’en réjouiront. Sans doute moins les consommateurs qui ont investi dans un diesel flambant neuf… Pendant des années, des primes ont été octroyées pour favoriser le diesel, perçu comme une technologie moins polluante que l’essence, car émettant moins de CO2, un gaz inoffensif pour la santé mais propice au réchauffement climatique. Le hic, c’est qu’il p...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Depuis le 1er janvier, les vieux diesels n’ont plus droit de cité dans les 19 communes de la capitale. Pour les défenseurs de l’environnement, cette mesure est insuffisante. La ministre Fremault ouvre la porte à une interdiction totale du diesel après 2025.

Un nouveau panneau a fait son apparition dans les rues de Bruxelles. La low emission zone (LEZ) est entrée discrètement en vigueur depuis le début de l’année. En 2018, seuls les plus vieux moteurs (norme euro 1) sont concernés et les premières amendes ne commenceront à tomber qu’en octobre. La mesure s’élargira jusqu’en 2025, date à laquelle les diesels les plus modernes (norme euro 6) seront les seuls autorisés. Et après? Dans une intervention du 16 mars au parlement, la ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault (cdH), s’est déclarée favorable à une interdiction totale. Une note de Bruxelles Environnement sur les conditions de sortie du diesel est en cours d’analyse, confirme son attachée de presse.

Si cela se concrétise, les défenseurs de l’environnement s’en réjouiront. Sans doute moins les consommateurs qui ont investi dans un diesel flambant neuf… Pendant des années, des primes ont été octroyées pour favoriser le diesel, perçu comme une technologie moins polluante que l’essence, car émettant moins de CO2, un gaz inoffensif pour la santé mais propice au réchauffement climatique. Le hic, c’est qu’il p...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Sandrine Warsztacki

Sandrine Warsztacki

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)