Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Le RBDH plaide pour une politique communale globale du logement"

13-06-2000 Alter Échos n° 77

Le 7 juin, le Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat (RBDH) a présenté son mémorandum réactualisé ainsi que ses « priorités pour unepolitique communale globale du logement ». Dans le premier document, le RBDH exige un Code bruxellois du logement global2. Le seul qui existe concerne uniquement le logement social. Pour le RDBH, cecode devrait contenir des mesures en vue de l’amélioration de la qualité des logements : normes minimales, sanctions pour les propriétaires qui mettent des logements insalubresen location, primes à la rénovation pour les particuliers et les associations, etc. L’association réclame aussi des logements à un prix abordable pour les locataires :contrôle du loyer, introduction d’une allocation générale de loyer, etc. Pour les propriétaires, le RBDH suggère de remplacer la prime à l’acquisitionactuelle 3 par une assurance gratuite contre la perte de revenus pour les prêts hypothécaires. Pratiqué en Région wallonne, ce système attire beaucoup plus lescandidats-propriétaires et s’avère moins onéreux pour la communauté 4 .
Par ailleurs, le RBDH s’oppose à la « mixité sociale » réclamées par les sociétés immobilières de service public (SISP). Selon l’association, « lamixité sociale est approchée par les sociétés dans un seul sens : garder ou attirer des locataires avec des revenus plus importants et stables ». Et de préciser : »Ce n’est pas la ‘mixité’ qui va apporter des solutions dans les complexes ou les quartiers. Il importe avant tout d’associer les habitants à la définition d’un projet dedéveloppement pour leur quartier et à la mise en œuvre de celui-ci par la mobilisation de toutes les potentialités sociales, économiques et culturelles, afin deredynamiser la convivialité. »
Les « priorités pour une politique communale globale du logement », elles, constituent une nouvelle démarche : elles consistent en une traduction de la plate-forme régionale auniveau communal. Elle offre à ses membres les moyens de voir ce qui est réalisé par les pouvoirs communaux et d’agir sur le plan local. Cinq axes prioritaires ontété retenus : la protection de « la santé et de la sécurité publiques » ; la lutte contre les immeubles inoccupés ; la rénovation et la location delogements par la régie foncière communale, le service des propriétés communales ; l’intervention du CPAS dans la garantie locative et le loyer ; l’aménagement duterritoire (protection de la fonction logement).
1. Rue du Poinçon 19 A à 1000 Bruxelles, tél. : 02 502 84 63, fax : 02 503 49 05 ; e-mail : rbdh@skynet.be
2. Ce code est d’ailleurs promis par la Déclaration de politique régionale de juillet 99.
3. Mesure applicable uniquement dans les périmètres des contrats de quartiers, des quartiers d’initiative, dans un périmètre d’intervention de la Société dedéveloppement régional bruxellois (SDRB) ou dans un périmètre de développement renforcé du logement.
4. Deux cents primes à l’acquisition ont été accordées en Région bruxelloise pour un montant de 50 millions de francs. En Région wallonne, 1.854 assurancescontre perte de revenus ont été contractées en 1997 et 1998, pour un total de 18 millions.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)