Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Le Créahm-Bxl fête ses 20 ans et demande une meilleure reconnaissance

Depuis que Pascal Duquenne a littéralement crevé l’écran dans le « Huitième jour », plus personne n’ignore l’existence du Créahm(Créativité chez les personnes handicapées mentales). Fédérateur et plus parlant qu’un long discours, le cinéma et, en l’occurrence le film de Jaco VanDormael, a conscientisé les foules, levé les tabous et sensibilisé les âmes réfractaires. Dommage qu’il ait fallu autant de temps pour que le grand public se rendecompte des possibilités artistiques des personnes handicapées, diront certains. Le Créahm-Liège, lui, développe cette créativité depuis 1979, labranche bruxelloise de l’association depuis 1983. Elle fête donc cette année ses 20 ans d’existence. Rencontre avec Véronique Chapelle, directrice du Créahm-Bruxelles1.

28-07-2005 Alter Échos n° 146

Depuis que Pascal Duquenne a littéralement crevé l'écran dans le « Huitième jour », plus personne n'ignore l'existence du Créahm(Créativité chez les personnes handicapées mentales). Fédérateur et plus parlant qu'un long discours, le cinéma et, en l'occurrence le film de Jaco VanDormael, a conscientisé les foules, levé les tabous et sensibilisé les âmes réfractaires. Dommage qu'il ait fallu autant de temps pour que le grand public se rendecompte des possibilités artistiques des personnes handicapées, diront certains. Le Créahm-Liège, lui, développe cette créativité depuis 1979, labranche bruxelloise de l'association depuis 1983. Elle fête donc cette année ses 20 ans d'existence. Rencontre avec Véronique Chapelle, directrice du Créahm-Bruxelles1.Collaboration difficile avec les écoles« Nos activités ont démarré sur la saison 82-83, elles se faisaient dans les institutions pour personnes handicapées. Deux personnes se rendaient dans lescentres. Les deux premiers ateliers étaient consacrés à la peinture et à la danse. Actuellement, nous avons nos propres locaux à Saint-Gilles et les ateliers sefont chez nous; no...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)