Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

« Gagne un an de loyer gratuit » : polémique et révélateur ?

Pure FM1, radio de la RTBF, lançait ce 17 avril un concours invitant ses auditeurs à gagner jusqu’à un an de loyer gratuit. Une opportunité en ces temps decrise du logement ? Peut-être, mais les spots d’annonce également passés en TV offrent un contraste flagrant avec la réalité quotidienne de milliers depersonnes.

05-05-2006 Alter Échos n° 207

Pure FM1, radio de la RTBF, lançait ce 17 avril un concours invitant ses auditeurs à gagner jusqu’à un an de loyer gratuit. Une opportunité en ces temps decrise du logement ? Peut-être, mais les spots d’annonce également passés en TV offrent un contraste flagrant avec la réalité quotidienne de milliers depersonnes.

Le principe

« Jusqu’où iriez-vous pour éviter de payer un loyer ? » Telle est la question posée par le concours de Pure FM. Pour illustrer le concours, trois clips montrentune personne déguisée en mouton pour infiltrer une bergerie, une autre en vache et une autre encore en castor nageant dans une rivière.

Le concours s’adresse aux auditeurs nés entre 1971 et 1988 (18-35 ans). Celui qui totalisera le plus de points en répondant correctement aux questions posées pourra gagnerjusqu’à un an de loyer gratuit à raison de 600 euros maximum par mois, soit 7.200 euros – offerts par la RTBF – et qui lui seront versés en une fois sur son compte.Si le loyer est inférieur à 600 euros (ex. : 400 euros), le montant sera bien évidemment moindre.

Outre le respect des conditions d’âge, le gagnant devra présenter « un contrat de bail en bonne et due forme et courant encore un an (ou un renouvellement de bail ou unremplacement de bail) ou la preuve qu’il a contracté un emprunt hypothécaire dont la durée à couvrir couvre encore un an minimum. »
La participation au jeu se fait via l’envoi de SMS facturés entre 0,50 et 1,50 euro.

La première phase du jeu se clôturait le 7 mai. Trois autres concours loyers seront proposés du 15 mai au 4 juin 2006, du 18 septembre au 8 octobre et du 6 novembre au 26novembre.

Un message cynique ?

Pour Werner Van Mieghem, coordinateur du RBDH-BBROW (Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat-Brusselse bond voor het recht op wonen)2, il y a de plus en plus deconcours de type loterie (gagner le salaire du “concurrent”, etc.). Celui-ci démontre que la classe moyenne qui écoute Pure FM a aussi des problèmes à trouver un logement.« Mais la chance de gagner ce prix est aussi grande que d’obtenir un logement social », souligne-t-il. Quant aux images des vidéos, il les trouve « idiotes etinfantilisantes, surtout par rapport aux situations de certains. Les gens ne sont pas des moutons ou des animaux, ils sont tristes et révoltés. »

David Praile de Solidarités nouvelles (Charleroi)3 se dit assez choqué. « Cela me rappelle une autre publicité placardée pour une banque qui est un peudu même ordre. Du genre : « Vous n’avez pas quelque chose de mieux à faire que de payer votre loyer ? ». On avait même eu l’intention d’interpeller le Comitéd’éthique publicitaire, mais on ne l’a pas fait. C’est plutôt effrayant, vu la situation des logements qu’on connaît. C’est un message non pas désinvolte – parce quela pub est désinvolte –, mais plutôt très cynique dans un cas comme dans l’autre. La rhétorique est la même. »

David Praile s’empresse de préciser : « Notre intention n’est pas de jouer aux censeurs ou aux “pères-la-vertu”. Il s’agit surtout du contraste entre les imagesvéhiculées et les situations vécues par les personnes et le cynisme avec lequel cela est traité… surtout venant de la part d’une radio du service public. »

1. Pure FM, RTBF, bd A. Reyers, 52 à 1044 Bruxelles – tél. : 02 737 27 76 – fax : 02 737 42 47

2. RBDH, rue du Grand Serment 2/1 à 1000 Bruxelles – tél. : 02 502 84 63 – fax : 02 503 49 05
3. Solidarités nouvelles, rue Léopold 36 à 6000 Charleroi – tél. : 071 36 37 11 – fax : 071 30 69 50 – sn.secretariat@skynet.be

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)