Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

La Régie des quartiers de Tubize met la main à la pâte

La Régie des quartiers de Tubize vient de développer un atelier boulangerie, l’atelier « Boule de pâte ».

27-04-2012 Alter Échos n° 336

La Régie des quartiers de Tubize1 vient de développer un atelier boulangerie, l'atelier « Boule de pâte ».
A Tubize, la ville est en chantier. Première conséquence visible : l'une des principales artères de la ville est en réfection complète et s'est transformée pour l'occasion en un véritable casse-tête pour des automobilistes obligés d'ouvrir l'œil, et le bon. Il s'agit en effet de bifurquer au bon moment si l'on ne veut pas se voir contraint de faire le tour complet de la ville avant de tenter à nouveau sa chance au même endroit, un bon quart d'heure plus tard.Néanmoins, d'autres structures sont également en plein changement dans la cité brabançonne, avec des conséquences directes plus agréables, pour l'estomac notamment. La Régie des quartiers de Tubize, active depuis 1993 dans le coin du « Clos de la Bruyère »2, vient en effet de se lancer depuis peu dans la création d'un atelier boulangerie (les premiers pains sont sortis du four le 14 février 2012) dont les fumerolles embaument les quelques tours d'habitation oranges et grises disséminées ici et là.Au travail dès quatre heures du matinSur place, c'est Samuel Abrahamowicz, le coordinateur de la Régie qui accueille les visiteurs, souriant et occupé. « Je commence à faire du pain vers quatre ou cinq heures du matin et à huit heures, j'enfile ma veste pour m'occuper des stagiaires en construction », explique-t-il. Fidèle aux...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

La Régie des quartiers de Tubize1 vient de développer un atelier boulangerie, l'atelier « Boule de pâte ».
A Tubize, la ville est en chantier. Première conséquence visible : l'une des principales artères de la ville est en réfection complète et s'est transformée pour l'occasion en un véritable casse-tête pour des automobilistes obligés d'ouvrir l'œil, et le bon. Il s'agit en effet de bifurquer au bon moment si l'on ne veut pas se voir contraint de faire le tour complet de la ville avant de tenter à nouveau sa chance au même endroit, un bon quart d'heure plus tard.Néanmoins, d'autres structures sont également en plein changement dans la cité brabançonne, avec des conséquences directes plus agréables, pour l'estomac notamment. La Régie des quartiers de Tubize, active depuis 1993 dans le coin du « Clos de la Bruyère »2, vient en effet de se lancer depuis peu dans la création d'un atelier boulangerie (les premiers pains sont sortis du four le 14 février 2012) dont les fumerolles embaument les quelques tours d'habitation oranges et grises disséminées ici et là.Au travail dès quatre heures du matinSur place, c'est Samuel Abrahamowicz, le coordinateur de la Régie qui accueille les visiteurs, souriant et occupé. « Je commence à faire du pain vers quatre ou cinq heures du matin et à huit heures, j'enfile ma veste pour m'occuper des stagiaires en construction », explique-t-il. Fidèle aux...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)