Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

La Régie des quartiers de Tubize met la main à la pâte

La Régie des quartiers de Tubize vient de développer un atelier boulangerie, l’atelier « Boule de pâte ».

27-04-2012 Alter Échos n° 336

La Régie des quartiers de Tubize1 vient de développer un atelier boulangerie, l’atelier « Boule de pâte ».

A Tubize, la ville est en chantier. Première conséquence visible : l’une des principales artères de la ville est en réfection complète et s’est transformée pour l’occasion en un véritable casse-tête pour des automobilistes obligés d’ouvrir l’œil, et le bon. Il s’agit en effet de bifurquer au bon moment si l’on ne veut pas se voir contraint de faire le tour complet de la ville avant de tenter à nouveau sa chance au même endroit, un bon quart d’heure plus tard.

Néanmoins, d’autres structures sont également en plein changement dans la cité brabançonne, avec des conséquences directes plus agréables, pour l’estomac notamment. La Régie des quartiers de Tubize, active depuis 1993 dans le coin du « Clos de la Bruyère »2, vient en effet de se lancer depuis peu dans la création d’un atelier boulangerie (les premiers pains sont sortis du four le 14 février 2012) dont les fumerolles embaument les quelques tours d’habitation oranges et grises disséminées ici et là.

Au travail dès quatre heures du matin

Sur place, c’est Samuel Abrahamowicz, le coordinateur de la Régie qui accueille les visiteurs, souriant et occupé. « Je commence à faire du pain vers quatre ou cinq heures du matin et à huit heures, j’enfile ma veste pour m’occuper des stagiaires en construction », explique-t-il. Fidèle aux missions « traditionnelles » du secteur, la Régie des quartiers de Tubize n’a en effet pas laissé ses ambitions boulangères la détourner d’une des tâches principales de toute bonne Régie qui se respecte : accompagner à l’insertion socioprofessionnelle des demandeurs d’emploi peu qualifiés. Elle accueille ainsi tous les jours de huit à dix stagiaires actifs dans la réparation et la construction. Des stagiaires qui se voient également proposer des stages en entreprises et des cours de permis de conduire. « Nous nous sommes aperçus que dès qu’un stagiaire a son permis, il entre dans une autre dynamique. L’envie de travailler commence à poindre le bout de son nez », explique notre interlocuteur.

Néanmoins, l’atelier boulangerie semble également s’inscrire dans les activités classiques de la Régie puisqu’elle lui permet de remplir une autre de ses missions qui consiste à développer la dynamique des « quartiers ». « Nous nous sommes rendu compte qu’il n’existait pas, sur les Clos, de boulangeries, que celles-ci étaient fort éloignées. Tout ça pour un public composé notamment de personnes âgées, détaille Samuel Abrahamowicz. Nous avons donc eu l’envie de créer quelque chose qui puisse accueillir les locataires des logements et leur permettre de se rencontrer, de créer des liens notamment autour d’une machine à café que nous allons installer. Le tout en proposant du pain confectionné avec des méthodes traditionnelles. »

Un atelier formatif

Autre point important : l’atelier se veut aussi formatif puisqu’il permet à deux employés article 60 en provenance des CPAS de Tubize et de Rebecq d’assister Samuel Abrahamowicz. Pour l’un, il s’agit de s’essayer à la confection des pains, baguettes et autres pâtisseries. Pour l’autre, la formation concerne la vente des produits dans le magasin existant dans les locaux de la régie, à côté de l’atelier de confection. Des infrastructures qui ont d’ailleurs été aménagées par les stagiaires. « Tout a été rénové par eux, ce n’est d’ailleurs pas fini, sourit Samuel Abrahamowicz. Au total, ce chantier formatif aura duré un an. »

Les stagiaires sont également impliqués dans la boulangerie elle-même puisqu’ils mettent la main à la pâte tous les mercredis pour la confection des baguettes. « Et ils accrochent bien, la boulangerie est pour eux un lieu de rencontre avec les locataires et les employés art. 60. Leur présence dans ses murs les pousse aussi à bien se comporter, renchérit notre homme. Et puis cela permet également d’intéresser des stagiaires femmes qui ne sont pas toujours très motivées par les travaux de construction. »

Au moment de dresser, déjà, un premier bilan, Samuel Abrahamowicz se montre positif. « Nous voudrions que l’argent généré par la vente des pains puisse servir à créer deux emplois. Et nous voudrions interpeller les partenaires, montrer que cela marche et que c’est possible. Nous invitons d’ailleurs les autres régies à venir nous rendre une petite visite si elles le souhaitent. »

1. Régie des quartiers de Tubize :
– adresse : rue de Mirande, 13 à 1480 Tubize
– tél. : 02 355 29 84
– courriel : rdqtubize@skynet.be
– site : http://www.tubize-les-pains.com

2. Près d’un ensemble de 518 logements sociaux appartenant à la Société coopérative d’habitations sociales du Roman Païs.

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)