Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"La Région bruxelloise aide les communes à lutter contre les chancres"

18-12-2000 Alter Échos n° 88

Le 7 décembre, le gouvernement bruxellois a décidé d’accorder aux communes des aides financières afin de les aider à lutter contre les chancres urbains, sur laproposition de François-Xavier de Donnea, ministre-président en charge de la Rénovation urbaine et des Pouvoirs locaux1. Le premier programme d’aides s’inscrit dans le cadre dela Rénovation urbaine : il est destiné à l’achat et à l’expropriation de bâtiments non habités, insalubres ou délabrés. En tout, 62.309.420francs ont été débloqués pour le rachat de chancres, à la suite des demandes introduites par les communes de Bruxelles-ville (31,45 millions de francs)2, deGanshoren (1,7 million)3 et de Schaerbeek (29.159.420 francs)4, auprès de l’administration de l’Aménagement du territoire et du logement (AATL). Par ce biais, leministre-président souhaite renforcer les instruments de pression des communes sur les propriétaires d’immeubles non habités, insalubres ou délabrés. Ilprécise qu’il s’agit, avant tout, d’instruments visant à dissuader ceux-ci de laisser leurs biens se dégrader. D’après lui, l’ouverture d’une procédured’expropriation constitue déjà un excellent moyen de pression, puisqu’il incite les propriétaires à rénover leurs biens. Rappelons également l’existenced’une ordonnance régionale instaurant des taxes sur les bâtiments à l’abandon. Ici aussi, le but est d’inciter à la rénovation. Néanmoins, certaines communesn’appliquent pas ces taxes. En conséquence, l’effet de cette ordonnance est quasi nul.
Soulignons que l’objectif des rachats doit aboutir à terme à la reconversion des chancres en logements. Pour François-Xavier de Donnea, « il ne suffit pas de fairedisparaître un chancre, il est aussi important de créer et de rénover des logements ». Toujours sur proposition de celui-ci, le gouvernement bruxellois a approuvé l’octroide subsides aux communes et CPAS pour la rénovation des bâtiments dont ils sont propriétaires. Ainsi, la commune de Schaerbeek a reçu un subside de 21.136.042 F pour lareconstruction d’un immeuble abandonné aux 11 et 12 place Gaucheret. Celui-ci avait été acquis par la commune en 1999, à la suite d’une procédure d’expropriation.De son côté, la commune de Saint-Josse-ten-Noode a obtenu une subvention de 36.562.963 pour la reconversion partielle en logements d’une école située 19-21 rueSaint-François. Etc.
Dans le futur, le ministre-président compte renforcer cette politique d’aides à la lutte contre les chancres urbains. Il est également question d’une programmation pluriannuellepour chaque commune et CPAS.
1 Rue Ducale 7-9 à 1000 Bruxelles, tél. : 02 506 32 11, fax : 02 511 62 83.
2 Rachat des immeubles situés : rue des Dominicains 16 et 20, rue de l’Écuyer 47 et 47A, pl. Anneessens 3 et 3A, quai aux Briques 64 et 66, rue Jardin des Olives 12 et 14, rue Pletinckx55 et 57, av. Louise 294 et 296.
3 Av. de Charles-Quint 227.
4 Rue des Palais 29 et 35, rue Robiano 60, bd Lambermont 60, chée de Louvain 271, rue Camille Simoens 24, av. Chazal 5, rue Paul Hymans 35, rue d’Aerschot 92 et rue de la Constitution 13.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)