Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

La politique du logement à Bruxelles : promesses, dépenses, réalisations, un n° spécial élections d’Art. 23

L’asbl « Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat1 » vont éditer un numéro spécial « élections »d’Art.23, publication thématique sur le logement bruxellois. Dans le numéro 15 de cette publication, la politique du logement du gouvernement bruxellois de ces cinqdernières années est évaluée, sous le titre « La politique du logement à Bruxelles : promesse, dépenses, réalisations2 ».

27-07-2005 Alter Échos n° 166

L’asbl « Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat1 » vont éditer un numéro spécial « élections »d’Art.23, publication thématique sur le logement bruxellois. Dans le numéro 15 de cette publication, la politique du logement du gouvernement bruxellois de ces cinqdernières années est évaluée, sous le titre « La politique du logement à Bruxelles : promesse, dépenses, réalisations2 ».

Le Rassemblement bruxellois a examiné uniquement les initiatives qui peuvent selon lui vraiment faire la différence face à la crise du logement à Bruxelles : le nombrede logements qui ont été produits ou rénovés par les Sociétés immobilières publiques, le Fonds du logement, les communes, la SDRB, les agencesimmobilières sociales ; et le nombre d’aides au loyer et de primes à la rénovation.

Par secteurs de logement, l’association compare les promesses inscrites dans la déclaration gouvernementale de 1999 et du PRD de 2001 avec les moyens régionauxdépensés et les réalisations concrètes sur le terrain.

Trop peu de logements produits

Le Rassemblement bruxellois tire une série de constats accablants, surtout concernant la production de nouveaux logements :

1° La production de logements sociaux et de logements par les communes ou les CPAS apparaît particulièrement basse, pour n’atteindre que 250 unités par an. Et celamalgré l’augmentation des budgets du logement social et de la rénovation urbaine.

2° La production par la SDRB de logements moyens destinés à l’acquisition a atteint annuellement 250 unités.

3° La production totale de nouveaux logements par les acteurs de ce secteur a atteint 2.888 ces 5 dernières années.

« À ce rythme, conclut le RBDH, il faudra 50 ans pour répondre à la demande de logements sociaux des 23 500 ménages inscrits sur les listes d’attente de laSLRB et à celle des 7.000 candidats acheteurs de la SDRB. La seule solution est de mobiliser de plus amples moyens financiers pour la construction de nouveaux logements sociaux et de logementsmoyens. »

Une question importante à ce propos est celle de savoir si l’investissement du « Plan logement » comme l’a défini le secrétaire d’ÉtatAlain Hutchinson (PS) sera réalisé par l’actuel gouvernement bruxellois ou le prochain : la construction de 3.500 logements sociaux et de 1.500 logements moyens en 5 ans, avecl’aide du capital privé. Ici aussi il n’y a jusqu’à présent aucun accord politique. Le secrétaire d’État a l’intention deprésenter au vote le cadre financier de ce plan, en même temps que le lancement de trois projets pilotes lors du dernier conseil des ministres.

Lettre ouverte de la Ligue des droits de l’homme

Avec cette édition d’Art.23, le Rassemblement bruxellois envoie également une copie de la lettre ouverte que la Ligue des droits de l’homme3 a écrite auxtêtes de liste de tous les partis démocratiques. Dans cette lettre ouverte l’accent est mis sur le financement de la politique du logement et l’indispensable construction denouveaux logements sociaux, en s’appuyant sur une taxation des plus-values spéculatives et une contribution de l’Europe. Des réponses, entre autres, de Groen !, SP.A, PS,Ecolo et MR, il apparaît que tous sont partisans d’une contribution financière de l’Europe en faveur de la politique bruxelloise du logement.

Contrairement aux autres partis, le MR n’approuve pas une augmentation des moyens provenant de l’accord de coopération ou une taxation des plus-values spéculatives.

1. Contact : Werner Van Mieghem, coordinateur du RBDH, rue du Grand-Serment 2, boîte 1 à 1000 Bruxelles, tél. : 02 502 84 63.
2. Exceptionnellement vous pouvez lire ce numéro d’Art. 23 n° 15 en entier sur le site web du Rassemblement bruxellois ou le télécharger au format PDF : www.rbdh-bbrow.be

3. La section bruxelloise de la Ligue des droits de l’homme, tél. et fax : 02 268 16 60.

Catherine Daloze

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)