Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

La Ligue des familles interpelle sur la conciliation vie professionnelle/vie familliale

Le 15 mai, journée internationale des familles, était le jour choisi par la Ligue des familles1 pour lancer le prix Entreprise familles admises, ou Pefa. Entouré dereprésentants de l’EgiD (Études sur le genre et la diversité en gestion) de l’Université de Liège2, de la secrétaired’État aux Familles et aux Personnes handicapées et de l’administrateur délégué de l’Union wallonne des entreprises3 ; le secrétairegénéral de la Ligue des familles, Philippe Andrianne, a explicité ce projet destiné à valoriser la recherche de conciliation entre vie privée et vieprofessionnelle au sein des entreprises.

01-06-2007 Alter Échos n° 230

Le 15 mai, journée internationale des familles, était le jour choisi par la Ligue des familles1 pour lancer le prix Entreprise familles admises, ou Pefa. Entouré dereprésentants de l’EgiD (Études sur le genre et la diversité en gestion) de l’Université de Liège2, de la secrétaired’État aux Familles et aux Personnes handicapées et de l’administrateur délégué de l’Union wallonne des entreprises3 ; le secrétairegénéral de la Ligue des familles, Philippe Andrianne, a explicité ce projet destiné à valoriser la recherche de conciliation entre vie privée et vieprofessionnelle au sein des entreprises.

« Les jeunes parents se présentent de plus en plus comme écartelés entre leurs fonction de production dans les sociétés commerciales (…) ; leursfonction d’éducateur et de parent ; leur envie d’une fonction citoyenne et le besoin de temps pour (…) leur couple, explique le secrétaire général de laLigue des familles, Phillippe Andrianne . . La recherche effrénée de la place d’accueil pour les plus petits, l’organisation des temps libres dèsl’entrée en primaire, la recherche de baby-sitters (…) mettent vraiment la question du temps et du stress parental au premier plan des préoccupations. C’est pourquoila Ligue des Familles dans son combat politique a mis cette question en exergue dans le mémorandum qui est déposé à l’occasion des électionslégislatives » (cf. encadré).

Nouvelle initiative de la Ligue des familles, le Prix entreprises familles admises a pour objectif de mettre à l’honneur les entreprises investissant dans la recherche d’unemeilleure conciliation travail-famille et la mise en place d’initiatives dépassant les impératifs légaux ou conclus en conventions collectives sectorielles en vigueur dansle secteur dont l’entreprise ou l’organisation fait partie (plus d’infos à ce sujet dans la rubrique Télex).

« Le temps de la famille n’est pas l’ennemi du temps de travail »

Anne-Marie Dieu, chercheuse à l’EgiD à l’Université de Liège, a fait le point, lors de la conférence de presse de présentation du prix, surles dispositifs existants en Belgique en matière de conciliation des temps. « Tous les responsables de personnel le disent : le rapport au travail a évolué au sein desnouvelles générations de travailleurs et de travailleuses. Hommes et femmes recherchent de plus en plus un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Denombreux facteurs expliquent cette évolution. » Parmi ces facteurs, la chercheuse pointe la place des femmes sur le marché de l’emploi (question qui a permisl’émergence de la problématique) et les modifications des formes familiales qui en découlent. L’allongement du temps de travail, de la scolarité et de ladurée de vie, conjugué à la disparition de « l’emploi à vie », ont transformé le contrat entre l’entreprise et le travailleur. «Celui-ci possède de nouvelles aspirations en termes de gestion de son temps. Le poids qui pèse sur la génération sandwich actuelle (entre 45 et 65 ans) va doncencore s’accentuer dans les années à venir ».

Une entreprise familles admises : qu’est-ce ?

« À côté des mesures mises en place par les pouvoirs publics pour permettre aux familles de concilier vie professionnelle et vie familiale, les entreprises rivalisentd’ingéniosité créative pour favoriser cette conciliation harmonieuse chez les travailleurs qu’elles emploient (…) parmi les mesures “familles admises”,l’accent peut être mis, selon les cas, sur : l’aspect financier (allocations familiales extralégales) ; la question du temps ou la création de service. Par ce Pefa, LaLigue des familles souhaite mettre à l’honneur les entreprises qui ont décidé d’innover dans ce domaine. »
Et les innovations possibles sont, comme l’a exposé Anne-Marie Dieu, aussi nombreuses qu’il existe d’entreprises. « Les formules privilégiées par lesemployeurs dépendront d’une série de facteurs contextuels (taille de l’entreprise, chiffre d’affaires, types de postes,…), ainsi que de la cultured’entreprise et de la politique de gestion des ressources humaines de l’organisation. Certains secteurs sont amenés depuis plus longtemps que d’autres à prendre encompte la dimension de conciliation et peuvent fournir des idées. »

Tout en se félicitant de l’initiative, Vincent Reuter, administrateur délégué de l’Union wallonne des entreprises et président du jury, apporte unepetite précision : « Certes, les entreprises peuvent et se doivent de concourir à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Toutefois, le butd’une entreprise est de faire du profit. Toute autre considération collatérale n’est pas directement de son ressort. Les pouvoirs publics ne peuvent se décharger decette fonction sur les entreprises. » Voilà qui a le mérite d’être clair…

La sélection des entreprises lauréates se fera sur la base de critères tels que la traduction de la pratique en faits concrets et à effets mesurables ; lapossibilité de transférer cette pratique à d’autres entreprises ; une concertation préalable à la mise en place de la pratique avec le personnel ou, encore,l’aspect non discriminatoire de l’innovation.

Les entreprises et organisations ayant au moins un siège d’exploitation en Communauté française de Belgique et désirant participer à cette action doiventrenvoyer le questionnaire complété en deux exemplaires pour le 15 septembre 2007 au plus tard, par courrier adressé à la Ligue des familles ou par courriel1. Laproclamation des résultats et la remise du prix se dérouleront le 6 décembre 2007.

Mémorandum et questionnaire

Forte de ses 244 sections et ses 65 000 familles cotisantes, au mois de février dernier, la Ligue des familles adressait aux partis démocratiques francophones son mémorandum2007-2011 en vue des prochaines élections fédérales. Elle leur demandait de répondre à un questionnaire, reprenant de manière précise les attentes etinterrogations des familles : 50 interrogations denses abordant la politique familiale de façon transversale (articulation famille-travail, droit familial, logement et mobilité).

Les partis ont joué le jeu. Certains avec plus d’application que d’autres. Et les résultats, à découvrir dans Le Ligueur et sur internet (http://www.liguedesfamilles.be), se révèlent clairement divergents sur des sujets très vari&e
acute;s(égalité femme-homme, accueil de l’enfant, soutien aux familles, aménagement du temps de travail…). Avec, çà et là, quelques convergences : l’instaurationd’un tribunal aux affaires familiales, un système d’allocations familiales « égalitaire », une amélioration des congés parentaux…

1. Ligue des Familles, rue du Trône 127 à 1050 Bruxelles – tél. : 02 507 72 11 – courriel : pefa@liguedesfamilles.be – Questionnairetéléchargeable sur le site www.liguedesfamilles.be.
2. Egid – Université de Liège, B31, boîte 48, Sart Tilman à 4000 Liège –
contact : Anne-Marie Dieu – tél. : 04 366 36 83 – courriel : am.dieu@ulg.ac.be.
3. Union wallonne des entreprises, chemin du Stockoy 3 à 1300 Wavre –
tél. : 010 47 19 40 – courriel : info@uwe.be.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)