Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Installation de la Commission de pilotage du parcours d’insertion"

07-05-2001 Alter Échos n° 97

Le 4 mai à Namur, la ministre Arena a réuni les 16 membres de la nouvelle Commission consultative régionale de pilotage du parcours d’insertion1. Il s’agissait d’introduireles travaux et de présenter au public cette nouvelle instance comprise parmi les décisions du gouvernement du 25 janvier en vue d’organiser la gestion mixte du marché de l’emploiet la réforme du Forem.
La ministre a recadré les missions de la Commission dans les objectifs de ses politiques : accroître le nombre d’entrées dans le PI, accroître le nombre de personnes passantde la préqualification à la formation qualifiante, et accroître le nombre de sorties positives du PI, en veillant qu’il n’y ait pas d’écrémages à cesdifférentes articulations. La ministre demande aux opérateurs d’acter que c’est à l’emploi que les gens demandent d’accéder et que le PI doit permettre d’y être plusvite.
La ministre demande à la Commission d’ouvrir rapidement le chantier qui consiste à savoir où en est aujourd’hui l’insertion en Wallonie, notamment pour ce qui est des passerelleset des filières de formation, et de définir les sujets que la Commission entend aborder en priorité. Elle a notamment insisté sur l’importance que la Commission fasse despropositions sur la validation des compétences, sur la participation des stagiaires à l’évaluation de la manière dont ils ont traversé le PI, et sur les contours durôle du Service public de l’emploi “Régisseur-ensemblier”, notamment des référents qui devront suivre individuellement chaque PI, en demandant que ses avis soient concretsplutôt que théoriques.
Le statut de la Commission a également été précisé. Sa mission est temporaire : accompagner la transition de l’actuel Forem vers le nouveau SPE. Un organe deconcertation lié au SPE “régisseur-ensemblier” sera établi par les décrets en préparation. La Co˜mission remet ses avis au SPE et à la ministre, quifait ensuite fonctionner les mécanismes classiques de concertation avant de prendre ses décisions.
Les participants ont également eu la possibilité de faire part de leurs ambitions et préoccupations. La question de l’ouverture de la Commission aux Centres d’éducation etde formation en alternance a notamment été posée à la ministre. Celle-ci a signalé qu’elle n’a pas reçu à cet égard de demande formelle de laCommunauté française, laissant ainsi entendre que la porte ne serait pas fermée. La participation de l’Onem a aussi été évoquée : la ministre nel’envisage pas mais incite la Commission à lui soumettre des propositions à aller négocier avec le fédéral.
Ùa première réunion de travail de la Commission est prévue pour le 30 mai. A charge pour son président, M. Maesschalck, membre de la directiongénérale du Forem, de préparer une proposition de calendrier des travaux.
1 Cab. : rue Moulin de Meuse 4 à 5000 Namur, tél. : 081 23 47 11, fax : 081 23 47 78. La Commission est composée pour moitié de représentants des partenairessociaux, et pour moitié de représentants des partenaires du PI.

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)