Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Voir AE n°64 du 29 novembre 1999, p.16
Le 19 juillet, la Ville de Bruxelles a fait procéder à l’expulsion des occupants du 89 de la rue Stévin, située dans l’îlot du même nom. Cette expulsion sefonde sur la décision du Juge de Paix du quatrième canton de Bruxelles, laquelle ordonnait aux occupants de vider les lieux pour le 30 juin 2000. En ce qui concerne le 12 de la rueSaint-Quentin, Jacques Giel de CLASSE-Kapput précise que l’affaire serait toujours pendante devant la justice 1. Le bâtiment ne devrait donc pas être mis en vente, avant que laJustice ne tranche. Néanmoins, les ex-occupants de ces deux bâtiments ne désarment pas : ils ont déjà mené différentes actions de protestation. L’uned’elles s’est déroulée devant le domicile du bourgmestre de Bruxelles-Ville, François-Xavier De Donnéa ; une autre a eu lieu à l’occasion des festivités du »Meiboom ». D’autres actions devraient suivre.
À ce jour, tous les habitants de l’îlot Stévin sont partis, à l’exception de trois familles qui ont acheté leurs maisons. La Ville leur avait effectivementlaissé cette possibilité. Par ailleurs, quatre maisons sont encore occupées à titre temporaire. « Il s’agit de familles qui ont acheté ou loué une maisonailleurs, mais ne peuvent encore l’occuper pour le moment, du fait de nécessaires travaux de rénovation », explique Claude Michel, Echevin des Propriétés de la Ville deBruxelles 2. « La Ville a passé une convention d’occupation temporaire avec ces personnes, en vue de leur éviter de déménager dans un autre logement uniquement pourquelques mois. Par ailleurs, les familles qui ont déménagé ont reçu ou vont recevoir une allocation de déménagement 3 ». Enfin, signalons que vingt et unemaisons seront mises en vente publique les 21 et 28 septembre.4
1 Tél : 02 230 36 14.
2 Hôtel de Ville, Grand Place 1 à 1000 Bruxelles, tél. : 02 279 47 10, fax : 02 279 47 22.
3 Voir AE n°39 du 26 octobre 1998, p.18.
4 Il est possible d’obtenir des infos complémentaires relatives à ces bâtiments (cahier des charges, etc.) sur le site de la Ville : http://www.bruxelles.be

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)