Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Depuis 1999, l'asbl "Le Miroir vagabond"1 s'est intéressée aux résidents permanents de trois des campings d'Hotton, soit environ 140 personnes. Une étuderéalisée par une stagiaire2, Marie Pirotte, soutenue par la Fondation Roi Baudouin3, a mis en évidence quelques-unes des difficultés de cette population : surendettement,logement très exigu, promiscuité facteur de tensions familiales4. Pourtant, la solidarité n'est pas absente, notamment lorsqu'il s'agit d'aller chercher de l'eau à unesource voisine.Une recherche-action sur le terrain a permis d'envisager un projet à plus long terme. Après les difficultés du début – faire comprendre l'enjeu aux résidents,se faire accepter par les responsables de campings, et cibler un objectif, le tout dans des rencontres non formelles – est projetée une activité en décembre 99 :créations de boules de Noël avec les enfants et redistribution dans chaque caravane. Des braseros sont allumés dans les campings concernés, avec distribution de vin chaud.Ce sera le point de lancement du projet : contacter en premier lieu les enfants, d'abord plus aisés, par des activités liées au cirque (une première approche les avaitséduits)5. Il s'agit de p...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)