Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Santé

Hépatite C : Médecins du monde s’oppose au brevet sur le soposbuvir

L’association Médecins du monde vient juste de déposer auprès de l’Office européen des brevets une opposition au brevet sur le soposbuvir, un nouveau médicament contre l’hépatite C. La raison? Son prix exorbitant.

10-02-2015
©flickrcc miniseteriodasalud

L’association Médecins du monde vient juste de déposer auprès de l’Office européen des brevets une opposition au brevet sur le soposbuvir, un nouveau médicament contre l’hépatite C.

Les traitements utilisés jusqu’ici contre l’hépatite C ont un taux de succès thérapeutique qui varie entre 50 et 75 % et sont associés à une panoplie d’effets secondaires. Il y a peu, de nouveaux remèdes ont fait leur apparition sur le marché ou sont sur le point d’être lancés. Parmi eux, le sofosbuvir, mis au point par le laboratoire américain Gilead. Avec un taux de succès thérapeutique qui avoisine les 90 % et des effets secondaires quasiment inexistants, les avantages de ces traitements seraient indéniables.

Mais il y a un bémol de taille : son prix. En Belgique, un traitement de 12 semaines coûte 57.000 euros et n’est pas toujours remboursé, alors que le coût de production ne revient qu’à une centaine d’euros. La molécule n’est pas assez innovante pour mériter un brevet, affirme l’association, qui espère qu’en cas de succès de ce recours juridique, des versions génériques bien moins coûteuses pourront apparaître sur le marché : « Même la sécurité sociale d’un pays ‘riche’ comme la Belgique, ne pourra satisfaire à toute la demande », s’inquiète Pierre Verbeeren, directeur général de Médecins du monde. Nous devons veiller à ce que ce traitement soit disponible dans sa forme générique, pour tous les patients. »

Pour en savoir plus, relisez notre interview du docteur Jerry Wérenne, du Réseau hépatite C de Bruxelles.

Marinette Mormont

Marinette Mormont

Coordinatrice web, contact freelances, journaliste (social, santé, logement).

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)