Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Garde partagée : on n’est pas sortis de l’auberge

La loi sur la garde partagée – ou hébergement égalitaire suite à la séparation des parents – peine à atteindre ses objectifs.

23-05-2010 Alter Échos n° 295

La loi du 18 juillet 2006 relative à l’hébergement égalitaire – ou garde partagée – de l’enfant dont les parents sont séparés oudivorcés atteint-elle ses objectifs ? Une étude, des pratiques et des discours démontrent qu’il y a encore du pain sur la planche. Et des impacts sur le marché dulogement.Ce n’est un secret pour personne : avec un taux de divorce de 60 %, la Belgique se place dans le peloton de tête des pays européens. C’est dans ce contexte que la loide juillet 2006 est venue proposer, sans le rendre obligatoire, un principe de référence qui est l’hébergement égalitaire. Comment cette loi est-elle vécuesur le terrain ? C’est ce qu’a voulu savoir le secrétariat d’État à la Politique des familles1 en commanditant àl’Université de Liège une « Évaluation de l’instauration de l’hébergement égalitaire dans le cadre d’un divorce ou d’uneséparation2 ». Les résultats de cette étude viennent d’être publiés. Ils sont riches d’enseignement.Mais revenons d’abord à la loi elle-même. « Quand on fait aujou...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)