Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Logement

Fonds du logement wallon : cap vers l’habitat durable

Les organismes à finalité sociale (OFS) mettent en œuvre des actions locales dans une perspective de développement durable. Un changement de cap qui doit surmonter certains obstacles.

22-06-2012 Alter Échos n° 341

Les organismes à finalité sociale (OFS) mettent en œuvre des actions locales dans une perspective de développement durable. Un changement de cap qui doit surmonter certains obstacles. Le processus vers un logement alternatif est lent. Et surtout, la notion d’habitat durable est devenue un lieu commun : chaque acteur l’utilise à son entendement. L’asbl Habitation et Participation propose quelques pistes.
Ce vendredi 8 juin, le forum régional Elis du Fonds du logement wallon (FLW)1 a réuni tous les acteurs associatifs pour discuter développement durable. Les agences immobilières sociales (AIS), les associations de promotion du logement (APL) et les régies des quartiers (RDQ) ont tenu à valoriser leurs expériences. La brève introduction des OFS du Nord Luxembourg donne le ton local de la conférence. Si chacun présente son projet en lice au fonctionnement du FLW, de nouvelles initiatives apparaissent à la demande du public-cible, les ménages à revenus modestes. Le directeur de Clair et Net, Claude Premane, se penche dorénavant sur le « déménagement social ». Il explique : « Depuis peu, l’asbl cherche à aider à l’aménagement et au déménagement des personnes à faible revenu, sans recours au soutien familial. Un accompagnement autour duquel s’organise un réseau de relations ». Autre initiative du Miroir vagabond (APL en milieu rural), qui mise sur la créativité comme facteur d’intégra...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Les organismes à finalité sociale (OFS) mettent en œuvre des actions locales dans une perspective de développement durable. Un changement de cap qui doit surmonter certains obstacles. Le processus vers un logement alternatif est lent. Et surtout, la notion d’habitat durable est devenue un lieu commun : chaque acteur l’utilise à son entendement. L’asbl Habitation et Participation propose quelques pistes.
Ce vendredi 8 juin, le forum régional Elis du Fonds du logement wallon (FLW)1 a réuni tous les acteurs associatifs pour discuter développement durable. Les agences immobilières sociales (AIS), les associations de promotion du logement (APL) et les régies des quartiers (RDQ) ont tenu à valoriser leurs expériences. La brève introduction des OFS du Nord Luxembourg donne le ton local de la conférence. Si chacun présente son projet en lice au fonctionnement du FLW, de nouvelles initiatives apparaissent à la demande du public-cible, les ménages à revenus modestes. Le directeur de Clair et Net, Claude Premane, se penche dorénavant sur le « déménagement social ». Il explique : « Depuis peu, l’asbl cherche à aider à l’aménagement et au déménagement des personnes à faible revenu, sans recours au soutien familial. Un accompagnement autour duquel s’organise un réseau de relations ». Autre initiative du Miroir vagabond (APL en milieu rural), qui mise sur la créativité comme facteur d’intégra...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Sophie Lapy

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)