Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Flandre : Les « petits emplois » à la une

Après l’ouverture de la Conférence nationale sur l’emploi le 19 septembre dernier, et avant l’annonce des 3 000 postes perdus chez Ford à Genk, ce sontsurtout les franges du marché de l’emploi qui ont fait débat en Flandre : il a notamment été question de l’économie sociale, du statut des volontaireset de travaux d’intérêt général.

28-07-2005 Alter Échos n° 150

Après l’ouverture de la Conférence nationale sur l’emploi le 19 septembre dernier, et avant l’annonce des 3 000 postes perdus chez Ford à Genk, ce sontsurtout les franges du marché de l’emploi qui ont fait débat en Flandre : il a notamment été question de l’économie sociale, du statut des volontaireset de travaux d’intérêt général.De l’activation au travail forcé ?Ce n’est pas Guy Verhofstadt qui a ouvert le feu mais bien l’ancien ministre Rik Daems, chef de groupe VLD à la chambre. Dans une interview-choc accordée au magazine DagAllemaal1, Rik Daems proposait, ni plus ni moins, d’instaurer un ou deux jours par semaine de travail d’intérêt général obligatoire pour les demandeursd’emploi. Les réactions n’ont pas tardé. Daems a immédiatement été désavoué par son président de parti, Karel De Gucht : « Onpeut obliger des gens à suivre une formation mais le travail obligatoire n’est en aucun cas une piste pour ce gouvernement. Nous voulons aider les chômeurs à trouver un vraitravail. » Pour Ides Nicaise, chef de projet à l’Institut supérieur du travail (Hiva) &agrav...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Gilissen

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)