Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Education permanente : réformée, évaluée, et après ?

En 2003, un décret chamboulait le petit monde de l’éducation permanente. Aujourd’hui, un rapport d’évaluation revient sur ce processus et renvoie une série dequestions.

17-02-2012 Alter Échos n° 332

On se souvient qu’un décret de 2003 a chamboulé le petit monde de l’éducation permanente. Qu’il avait été préparé de manière exemplairementopaque, sans débats ouverts, sur fond de polémiques et de dialogues de sourds. Les innovations introduites dans le texte – au rang desquelles l’évaluation – avaientpour le moins déstabilisé les associations concernées.

Des critères de reconnaissance étaient formulés de manière trop largement interprétable et donc insécurisante. Aujourd’hui, un rapport d’évaluationconfié à une équipe scientifique revient sur ce processus et renvoie un paquet de questions aux praticiens et aux dirigeants du secteur, et aussi à sesdécideurs.

Nous n’essayerons pas ici de trouver toutes les réponses. Il est trop tôt. Mais nous verrons que cette première évaluation n’est qu’un début, que si elle alaissé en marge des problématiques importants sur le terrain, elle semble aussi réactiver quelques débats. Retour du refoulé  ?

Reste à voir, nous terminerons par là, comment tout cela va s’outiller et se travailler, dans quels lieux, comment en faire des conflits fertilisants, comment faire parler lespraticiens – voire les citoyens – et pas seulement les structures.

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)