Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale
© flickrcc mo640

«Et toi, t’es parti où?» J’imagine que vous n’avez pas pu échapper à cette phrase rituelle à votre retour de vacances… Mais cet été, entre guerre en Ukraine, hausse des prix de l’énergie et dérèglement climatique, difficile d’échapper à celle-là: «Et toi, t’es parti comment?» La bonne réponse est généralement de citer le vélo, le train, et d’éviter surtout de mentionner la voiture et encore plus l’avion, notamment s’il s’agit d’une compagnie aérienne à bas coût. Sur les réseaux sociaux, en cette période estivale, c’était flagrant, notamment de la part d’élus qui listaient ainsi urbi et orbi leurs modes de mobilité douce pour se rendre sur leur lieu de villégiature. C’était beau, frais, moderne, quoi. Qu’on ne s’y méprenne pas, il ne s’agit pas de remettre en cause dans cette chronique l’usage du vélo ou du train, loin de là. Mais, derrière ce beau discours, une vraie question politique semblait manquer à leur superbe diaporama, celle de ceux qui ne partent pas en vacances, à savoir un Belge sur cinq. C’est ce qui ressort des derniers résultats de l’enquête sur les revenus et les conditions de vie de 2021 relayés par Statbel. Les différences régionales sont importantes, là aussi: en Wallonie et à Bruxelles, cela concerne 30,6% et 28,2% de la population, tandis que seuls 13,2% de la population flamande sont concernés par cette privation.

Les raisons de ce non-déplacement sont ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)