Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Archives

Droixhe : une pétition contre le risque d’incendie

Les locataires de la tour Match1, avenue de Lille dans le complexe social de Droixhe à Liège, ont signé une pétition de 121 signatures contre le risqued’incendie. L’immeuble compte 28 étages et 150 appartements. Les escaliers de secours et les armoires de compteur à gaz sont encombrés par les sacs-poubelle et lesdétritus. La société de gestion Atlas confie ponctuellement le nettoyage à des sociétés privées, mais la facture est envoyée aux locataires.Hamdam Al Damri habite au 26e étage de la tour : « Les portes d’entrée, dit-il, sont ouvertes parce que les parlophones ne fonctionnent pas, des squatteurs occupent ainsiles lieux et certains locataires n’utilisent pas les sacs réglementaires ou ne respectent pas les heures d’ouverture du local pour les poubelles : il suffirait d’uneallumette pour déclencher un incendie. En outre, cette facturation est injuste pour les locataires respectueux du règlement ».

01-08-2005 Alter Échos n° 138

Les locataires de la tour Match1, avenue de Lille dans le complexe social de Droixhe à Liège, ont signé une pétition de 121 signatures contre le risqued’incendie. L’immeuble compte 28 étages et 150 appartements. Les escaliers de secours et les armoires de compteur à gaz sont encombrés par les sacs-poubelle et lesdétritus. La société de gestion Atlas confie ponctuellement le nettoyage à des sociétés privées, mais la facture est envoyée aux locataires.Hamdam Al Damri habite au 26e étage de la tour : « Les portes d’entrée, dit-il, sont ouvertes parce que les parlophones ne fonctionnent pas, des squatteurs occupent ainsiles lieux et certains locataires n’utilisent pas les sacs réglementaires ou ne respectent pas les heures d’ouverture du local pour les poubelles : il suffirait d’uneallumette pour déclencher un incendie. En outre, cette facturation est injuste pour les locataires respectueux du règlement ».

Cesser de payer les loyers ?

Pierre Demeuse, président de l’association des locataires, ajoute que « le problème d’évacuation de la tour en cas d’incendie grave n’a jamaisété abordé : les locataires ne sauraient pas comment réagir ». Il demande une réunion d’information, déplore aussi « lavétusté de l’électricité », et signale deux incendies récents dans les appartements du complexe et un feu volontaire dans l’ascenseur de la tourMatch. Le problème de Droixhe n’en finit donc pas : « Nous vivons dans l’attente des travaux de requalification, regrette Pierre Demeuse. On en parle tout le temps, mais onne voit rien venir ». La pétition sur le risque d’incendie a été révélée à la presse avant d’être envoyée à lasociété de gestion Atlas qui n’a pas encore réagi. Certains locataires proposent que l’ensemble des habitants cessent de payer leur loyer, mais Pierre Demeuse restesceptique : « Ce serait une bonne chose, conclut-il, mais il faudrait un solide sens de la solidarité : il y aura la pression des rappels. Et puis, j’ai dû réunirrécemment une délégation pour des problèmes d’ascenseurs et d’humidité : cela s’est fait à l’arraché. Il y a unedifférence d’implication entre signer une pétition, se déplacer et une cession collective de paiements ».

1. Association des locataires du complexe social de Droixhe, rue Gobelet, 2 à 4020 Liège, GSM : 0494 65 12 53.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)