Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Droit au chauffage : les travailleurs sans-emploi CSC se mobilisent"

20-11-2000 Alter Échos n° 86

Les travailleurs sans-emploi (TSE) de la CSC1 et de l’ACV (son équivalent flamand) ont mené une action nationale ce 9 ýovembre devant le cabinet Vande Lanotte. Une actionmenée pour un droit au chauffage effectif pour tous. Réunis à plus de 300 autour d’un brasero alimenté au bois, tout un symbole, les sans-emploi ont clamé leurdéception face au contenu du budget 2001 : « Aucune nouvelle mesure n’a été prise afin de protéger les plus démunis des difficultés rencontréesà se chauffer », dira Paul Blanjean, responsable national des TSE. Pour rappel, l’arrêté royal « chèque-mazout » qui a été signé le 20 septembre dernier(voir AE n° ?) ne couvre que la période allant du 1er juillet au 31 décembre 2000.
Accompagné de quelques militants et de son collègue néerlandophone Yves Van Hulsel, Paul Blanjean a pu rencontrer le chef de cabinet du ministre Vande Lanotte et deux de sesadjoints. Parmi les revendications, étendre la période hivernale au-delà du 31 décembre : « L’hiver ne se limite pas au calendrier, en janvier, il fait toujours aussifroid », s’indigne Paul Blanjean… Autre revendication : l’harmonisation de la politique des CPAS en matière de remboursement du chèque-mazout : « Certains remboursent directement aufournisseur, d’autres n’interviennent qu’après paiement de la facture », explique Paul Blanjean. Réponse du cabinet Vande Lanotte : « Nous n’étendrons pas la périodehivernale au-delà du 31 décembre et il n’y aura pas de seconde opération. Toutefois, d’ici quelques jours, nous étendrons le chèque-mazout au gaz naturel et aupropane en vrac. Pour le long terme, nous sommes également en train d’élaborer un projet de fonds social alimenté par les industries pétrolières pour les plusdémunis, mais actuellement ces industries s’y opposent. »
« Pour nous, étendre le chèque-mazout au gaz naturel et au propane en vrac n’est pas suffisant, répond Paul Blanjean. Nous voulons qu’il soit également étenduà d’autres modes de chauffage, comme le charbon, par exemple… » Quant à l’harmonisation du remboursement via les CPAS, le cabinet a promis de renvoyer une circulaire afind’insister pour que les CPAS paient directement le montant de l’allocation au fournisseur, une circulaire malheureusement sans pouvoir contraignant, l’autonomie en cette matière est en effetlaissée aux CPAS.
Mais les TSE de la CSC et de l’ACV ne comptent pas en rester là, un appel a d’ores et déjà été lancé à la FGTB et à d’autres associations commela Ligue des familles flamande, le Front des SDF, etc., pour créer, dans un premier temps, une plate-forme de revendications communes et dans un second temps, des actions en front communsyndical, en collaboration avec d’autres associations. Rendez-vous début décembre.
1 TSE CSC, ch. de Haecht, 579 à 1031 Bruxelles, tél. : 02 246 32 21, contact : Paul Blanjean.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)